skip to content
Getty Images
Date
12 juil. 2017
Tags
Buenos Aires 2018 , JOJ , Actualités Olympiques

La gymnastique acrobatique prête à prendre son envol à Buenos Aires

La gymnastique acrobatique est prête à faire ses débuts aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à Buenos Aires en 2018. Aussi avons-nous dressé la liste de cinq choses à savoir sur cette nouvelle discipline spectaculaire qui a été ajoutée au programme des JOJ de l’année prochaine.

Un vrai spectacle

La gymnastique acrobatique – abrégée “acrosport” ou "acrogym" – est un des sports les plus passionnants à pratiquer et à regarder. Un exercice ne dure pas plus de deux minutes et demie et contient des pirouettes, des vrilles, une élégante chorégraphie et des tenues qui font vibrer. Ce sport offre un spectacle visuel mais requiert également des qualités impressionnantes en termes de force physique, souplesse, coordination et confiance, les athlètes se fiant à leurs partenaires pour les attraper et les lancer haut dans les airs.

Acrobatic gymanastics Getty Images
Un exercice d’équilibriste

Il existe trois types d'exercices en gymnastique acrobatique : les exercices statiques, les exercices dynamiques et les exercices combinés. Les exercices statiques sont évalués sur la base de la force, de la souplesse, de l’agilité, du maintien des positions, de la coordination et du mouvement, tandis que les exercices dynamiques doivent montrer l’aptitude de l’athlète à prendre, faciliter, interrompre ou stopper un envol – ce qui donne de spectaculaires sauts périlleux et culbutes. Les exercices combinés comprennent des éléments à la fois statiques et dynamiques.

Au rythme de la musique

En gymnastique acrobatique, tous les exercices doivent être accomplis au rythme de la musique, mais attention à bien choisir celle-ci. Sélectionner le morceau approprié est essentiel pour une bonne prestation et une bonne note, car les règles stipulent que tous les exercices doivent être chorégraphiés pour “être logiquement et esthétiquement en harmonie” avec l’accompagnement musical. Il est possible d'utiliser un morceau avec des paroles durant l'un des exercices.


Acrobatic gymanastics Getty Images
Un défi de taille

L’accent est mis sur l’esthétique dans chaque aspect de la gymnastique acrobatique, même la différence de taille entre les partenaires doit être “visuellement logique”. Tous les athlètes doivent être mesurés au millimètre près par un spécialiste de l’anthropométrie avant les compétitions et des points peuvent même être déduits si la taille des partenaires n’est pas dans les limites fixées par la compétition ou trop hétérogène.

Une leçon d’histoire

Des troupes itinérantes ont effectué des acrobaties et des culbutes durant des millénaires, mais l’acrogym est un sport relativement jeune. Les premiers championnats de gymnastique acrobatique eurent lieu en ex-URSS en 1939, mais ce n’est qu’en 1999 qu’elle fut reconnue comme discipline officielle de la gymnastique, lorsque la Fédération internationale des sports acrobatiques (IFSA) ratifia la décision de fusionner avec la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG). Dès lors, sa popularité n’a cessé de croître et nombreux sont les pratiquants qui espèrent que les JOJ de 2018 à Buenos Aires offriront la plateforme idéale pour attirer de nouveaux publics et athlètes dans le monde entier.


back to top En