skip to content
Date
06 févr. 2007
Tags
Actualités Olympiques

La grande dame de la petite balle


Quadruple championne olympique, la Chinoise Yaping Deng aura autant marqué l’histoire du tennis de table que celle de l’Olympisme. Du haut de ses 1,49 m, la pongiste asiatique a en effet cumulé titres mondiaux, victoires aux Jeux et engagements olympiques. Elle fête aujourd’hui ses 34 ans, l’occasion de revenir sur le parcours d’une athlète hors norme.
 
Un ping, un pong et quatre ors
À l’âge de 19 ans, Yaping Deng participe à ses premiers Jeux Olympiques à Barcelone en 1992. Inscrite en double et en simple, elle accédera par deux fois à la plus haute marche du podium. En double, associée à Hong Qiao, elle bat en finale ses deux compatriotes Chen Zihe et Gao Jun sur le score de trois manches à une. En finale du simple, la jeune Chinoise retrouve Hong Qiao, mais cette fois comme adversaire. Yaping remporte les deux premiers jeux haut la main et empêche de justesse son ex-équipière d’égaliser au quatrième jeu, inscrivant six points contre deux en quelques minutes. Le match se termine donc sur le score de trois manches à une, avec un second titre olympique à la clé pour Yaping. À 19 ans seulement, la pongiste chinoise domine la compétition féminine de tennis de table et rentre chez elle avec deux médailles d’or dans ses bagages.
 
Quatre ans plus tard aux Jeux d’Atlanta, Yaping Deng rejoint l’équipe chinoise de tennis de table pour défendre ses deux titres. En double, elle est toujours associée à Hong Qiao. Le scénario est à peu près le même qu'en 1992, excepté en quart de finale. Affrontant les représentantes de Chinese Taipei, Jin Chen et Chiutan Chen, les deux Chinoises réalisent un match exemplaire. Deng et Qiao prouvent une nouvelle fois leur talent, ne relâchant jamais leurs efforts. La rencontre se termine sur le résultat de trois manches à deux, les Chinoises remportant la dernière manche avec seulement deux points d’écart. La finale est quant à elle expédiée plus rapidement : 3 manches à 1 face à leurs compatriotes Yumping Qiao et Wei Liu. Deux jours plus tard, Yaping dispute la finale du simple contre Jin Chen, celle-là même qui lui avait donné du fil à retordre en quart de finale du double. Ce match est un vrai duel. Deng remporte les deux premiers jeux avant de se faire remonter en un éclair par Chen 2 à 2. Yaping Deng ne veut pas laisser échapper son titre olympique et donne tout dans la manche décisive. D’entrée, elle marque neuf points d’affilée et maintient ce rythme jusqu’à la fin, terminant sur le score de 21 à 5. Yaping réitère donc son exploit de Barcelone en décrochant à Atlanta l’or en simple et en double.
 
Championne au-delà des apparences
Déjà championne junior de sa province à l’âge de neuf ans, Yaping Deng remporte le Championnat chinois à 13 ans. Pourtant, malgré ces victoires, elle n'est admise ni aux sélections provinciales ni aux sélections nationales en raison de sa petite taille. Déçue, elle n’abandonne pas pour autant et continue l’entraînement. Des années plus tard, elle rencontre enfin le succès international. Elle gagne en effet 18 titres mondiaux et se classe n° 1 mondiale pendant huit ans.
 
Une retraite sportive précoce prise en 1996 ne l’empêche pas de s'engager au sein du Mouvement olympique. En 1997, l’ex-pongiste est élue membre de la commission des athlètes du Comité International Olympique. En 2001, elle rejoint également la commission sport et environnement, l'organe chargé de veiller au respect de l’environnement dans le cadre des Jeux et d'encourager le développement durable. Enfin, durant la candidature de Beijing à l’organisation des Jeux de 2008, elle était déléguée officielle auprès du CIO.
Yaping Deng a marqué le tennis de table féminin et continue d'œuvrer pour l’idéal olympique. Ses compatriotes ne s’y sont pas trompés : en 2003, ils l'ont élue athlète chinoise du siècle.
 
Profil
 Vidéo

 Commission des athlètes
 Commission sport et environnement

back to top En