skip to content
Date
13 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Ski de fond , Cross libre , Actu CIO

La fondeuse suédoise Moa Lundgren respire le parfum du succès


La Suédoise Moa Lundgren a déclaré qu’elle se sentait en confiance après avoir bouclé la finale du cross ski de fond libre en 3’26’’35 au stade de ski de fond de Birkebeineren, devenant ainsi la toute première médaillée d’or de l’épreuve.

Sur un parcours de 1,5 km comportant des bosses, des montées, des descentes et même un slalom en côte, la Suédoise s’est montrée la plus rapide tant en qualifications qu’en demi-finale, affichant sa bonne forme.

« J’ai bénéficié d’une grande préparation avant la course si bien que j’étais en bonne forme au départ, a-t-elle déclaré. Je me suis beaucoup entraînée sur cette piste lors des deux derniers jours. »

IOC

Moa, qui a terminé avec 1’’74 d’avance sur sa coéquipière et amie Johanna Hagstroem, a indiqué qu’elle avait « éprouvé de bonnes sensations durant la course » et que « plus j’avançais et plus je sentais que j’allais gagner. J’avais simplement envie de franchir la ligne d’arrivée la première. Au départ, je me suis sentie forte et j’ai pensé « Je peux le faire ». »

La jeune fille de 17 ans, qui a expliqué que la médaille d’or « était plus importante que tout » pour elle, a indiqué qu’elle aimait la nouvelle épreuve, fraîchement introduite lors de ces Jeux. « C’est vraiment sympa, car c’est quelque chose de nouveau, de différent, sans quoi on se contenterait d’aller dans la forêt d’en revenir. C’est un peu plus amusant de skier et de sauter. »

IOC

Johanna Hagstroem était tout aussi excitée par sa médaille d’argent que de partager le podium avec une bonne copine.

« C’est extraordinaire d’obtenir une médaille d’argent dans la première compétition du programme. Je rêvais de ce jour depuis que je suis toute petite, a-t-elle déclaré. C’est tellement géant, c’est incroyable. Ma meilleure amie et moi, nous avons gagné, et nous sommes si proches. C’est tout simplement exceptionnel. »

De son côté, la Française Laura Chamiot Maitral, qui a décroché le bronze en terminant la course en 3’29’’56, a indiqué qu’elle avait l’impression d’être « actuellement dans un rêve ».

Écrit par EMMA LUPANO (YIS/ CIO) avec Emily Bayci, jeune journaliste du CIO

Emma Lupano est reporter au Service d’information de la jeunesse (Youth Information Service, YIS). Basée à Milan, Emma a couvert les cinq dernières éditions des Jeux Olympiques ainsi que les JOJ d’Innsbruck 2012 et Nanjing 2014.

back to top En