skip to content

La flotte de véhicules à hydrogène du CIO crée une dynamique verte dans la région

IOC / Philippe Woods
Les véhicules fonctionnant à l'hydrogène et la station de ravitaillement en hydrogène du CIO sont plébiscités, suscitent des discussions et sont une source d'inspiration pour de nouveaux développements dans ce domaine au niveau régional.

Sur les rives du lac Léman à Lausanne, les nouveaux véhicules à hydrogène du CIO sont pratiquement silencieux, mais avec leur station de ravitaillement, ils créent un véritable buzz dans la capitale olympique.

Aussi connues sous le nom de véhicules électriques à pile à combustible, les huit 'Mirais' sont arrivées à la Maison Olympique - le siège du CIO - en juin dernier, fournies par le partenaire olympique mondial Toyota. Installée à proximité, la première station de production et de ravitaillement en hydrogène de la région, alimentée par des énergies renouvelables, fournit de l'hydrogène à la flotte de véhicules du CIO depuis décembre 2019.

Ainsi que l'a déclaré Marie Sallois, directrice du développement de l'organisation et du développement durable au CIO : "Outre la réduction de nos émissions de carbone, nous considérons les véhicules à hydrogène et la station de ravitaillement comme un moyen de faire avancer le débat sur la durabilité et de renforcer le rôle du Mouvement olympique pour insuffler un changement positif."

IOC / Philippe Woods

José Diamantino, en charge de la flotte de véhicules du CIO depuis plus de 20 ans, a pu constater par lui-même que le passage de la flotte de véhicules à hydrogène a apporté bien plus qu'un nouveau mode de transport.

"Lorsque je conduis dans la région, on m'arrête et on me pose des questions pratiquement chaque jour à propos de la station, de nos véhicules et de la technologie sous-jacente."

Et d'ajouter : "Ce qui compte vraiment, c'est que la population, tous âges confondus, s'intéresse et veut en savoir davantage sur la philosophie qui se cache derrière ces choix : nous parlons d'efficacité énergétique et le moment suivant, nous évoquons l'avenir de la planète."

Toyota Hydrogen IOC IOC

Propre, peu coûteux et facile à stocker, l'hydrogène représente environ 2 % de la consommation énergétique mondiale. Ce chiffre devrait toutefois augmenter à mesure que le monde se mobilise pour lutter contre le changement climatique en remplaçant les combustibles fossiles par des sources d'énergie plus propres. L'hydrogène du CIO est produit à partir d'électricité renouvelable, essentiellement au moyen d'hydroélectricité.

Le passage à l'hydrogène fait intégralement partie de l'engagement du CIO en faveur de la durabilité, l'un des trois piliers de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique de l'organisation.


Tokyo 2020

La flotte de véhicules de Lausanne est moins importante que celle prévue pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, où la flotte officielle sera constituée de véhicules à hydrogène et hybrides, également fournis par le partenaire olympique mondial Toyota. Il s'agit toutefois d'un engagement important et d'une source d'inspiration pour les entreprises et les organisations de la région.

Hubert Girault, professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), l'université qui a conseillé le CIO pour les questions en lien avec l'hydrogène, a déclaré que la décision de passer la flotte de véhicules du CIO à l'hydrogène est une étape importante afin de sensibiliser aux énergies renouvelables et à la durabilité.

Ainsi qu'il l'a commenté : "L'installation d'une station de ravitaillement en hydrogène pour une flotte privée a certainement été une initiative pionnière et une formidable prise de position. Le CIO a eu un impact énorme, et à présent les grandes entreprises de la région envisagent également de passer à l'hydrogène."

Un point de ravitaillement en hydrogène d'une plus grande capacité devrait ouvrir dans le courant de l'année dans une station-service publique près de la Maison Olympique, laquelle permettra au CIO d'alimenter un plus grand nombre de véhicules. La station de ravitaillement du CIO sera ensuite cédée à l'EPFL afin de faire avancer les projets de recherche de l'université sur l'hydrogène et de créer un intérêt supplémentaire pour l'énergie hydrogène au niveau local.

Cet intérêt a en outre été constaté lors d'une conférence organisée au début de ce mois par Innovaud, une association locale de promotion de la technologie et de l'innovation dans le canton de Vaud. L'événement, lequel s'est tenu à la Maison Olympique, a rassemblé des entreprises, des universitaires et des autorités suisses et avait pour but d'informer sur les dernières tendances et les capacités de la région liées à la production, au stockage et à la distribution d'hydrogène, ainsi que sur l'expérience du CIO en matière de mobilité grâce à l'hydrogène.

L'organisateur de la conférence, Jean-Michel Stauffer, a indiqué : "En tant que pionnier dans l'adoption de l'hydrogène, le CIO peut avoir un énorme impact sur ce que d'aucuns entreprennent, dans la région, et partant, dans le monde entier."

back to top En