skip to content
Getty Images

La flamme olympique entame son voyage vers PyeongChang

Le 24 octobre, comme le veut la tradition,  la flamme olympique a été allumée dans l’ancienne Olympie, lançant ainsi le compte à rebours à 107 jours du début des Jeux Olympiques d’hiver de 2018.

La flamme a été allumée par une prêtresse incarnée par Katerina Lehou, l’une des meilleures comédiennes grecques, lors d’une cérémonie qui a eu lieu devant le temple d’Héra, vieux de 2 600 ans, en présence de Thomas Bach, président du Comité International Olympique (CIO), et de Lee Hee-beom, président du comité d’organisation de PyeongChang 2018 (POCOG).

Une fois la flamme allumée, Katerina Lehou l’a tendue au premier coureur du relais de la flamme, le skieur grec Apostolos Angelis, premier des 16 porteurs de torche. Ils ont chacun effectué un relais de trois minutes mardi après-midi, alors que la flamme s’est rendue d’Olympie à la ville grecque de Pyrgos.

Getty Images
Park fier d’être impliqué

Lors d’une cérémonie symbolisant le passage de témoin du berceau des Jeux de l’Antiquité au pays hôte des prochains Jeux d’hiver, Angelis a transmis la flamme à l’ancien footballeur star de la République de Corée et de Manchester United, Park Ji-sung.

Getty Images

Park a confié sa joie d’être impliqué dans la cérémonie. « En tant que sportif, j’ai regardé les Jeux Olympiques toute ma vie, et je voulais vraiment y participer et être impliqué », a déclaré l’ancienne vedette du ballon rond. « Nous allons montrer au monde comment nous savons organiser un événement sportif. »

Park a remis à son tour la flamme à Georgia Ellinaki, qui, comme sa camarade porteuse de torche Evangelia Moraitidou, était membre de l’équipe grecque féminine de water-polo, médaillée d’argent aux Jeux d’Athènes 2004. D'autres olympiennes comme Eirini Aindili, médaillée de bronze en gymnastique rythmique à Sydney 2000, et la régatière Sofia Papadopoulou, médaillée de bronze à Beijing 2008, ont aussi participé à cette journée.

« Notre rêve est devenu une réalité »

Au cours des huit prochaines journées, la flamme sera portée par plus de 500 relayeurs qui couvriront plus de 2 000 km à travers la Grèce, pour finalement arriver à l’Acropole d’Athènes le 30 octobre. La flamme rejoindra ensuite la République de Corée le 1er novembre, pour coïncider avec la marque J-100.

Au total, 7 500 relayeurs prendront part au relais de la flamme olympique en République de Corée, qui sera présenté par Coca-Cola, Samsung et KT. La flamme sera acheminée par avion, bateau, train, tyrolienne, téléphérique et bicyclette, ainsi qu’à pied vers PyeongChang avant le début des Jeux Olympiques d’hiver, le 9 février prochain.

NOC of Greece

« Notre rêve d’accueillir les Jeux Olympiques d’hiver est maintenant devenu une réalité », a déclaré Lee Hee-beom, le président du POCOG. « Nous voulons que la communauté internationale comprenne que nous nous sommes engagés à organiser des Jeux sûrs. »

Rallier le soutien du public en faveur de la Trêve olympique

La veille de l’allumage de la flamme, les maires de l’ancienne Olympie, d’Élis et de Sparte ont signé une déclaration en faveur de la Trêve olympique, destinée à rappeler une fois de plus l’importance de la Trêve olympique dans le contexte des XXIIIes Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, et que la tradition a été créée par leurs prédécesseurs de la Grèce antique. La déclaration a été cosignée par le président Bach et le président de la République hellénique, SE Prokopis Pavlopoulos, ainsi que par d’autres personnalités et organisations importantes. Vous pouvez également signer la déclaration et soutenir cette campagne publique en visitant le site http://petition.olympictruce.org.


back to top En