skip to content
Getty Images
Date
29 avr. 2016
Tags
Rio 2016 , Relais de la flamme olympique , Actu CIO

La flamme olympique apporte un message d’espoir et de paix au siège de l’ONU puis au Musée Olympique


La flamme olympique a fait aujourd’hui une apparition symbolique en Suisse avant de prendre la direction du Brésil pour entamer le relais officiel qui l’amènera jusqu’à l’ouverture des Jeux Olympiques de Rio 2016, les premiers à être organisés en Amérique du Sud.


La flamme a d’abord fait escale à Genève, où elle a été présentée au siège des Nations Unies au cours d’une cérémonie à laquelle assistaient le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, et le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Après la présentation au Palais des Nations, la flamme a continué son chemin en direction du Musée Olympique à Lausanne, où elle passera le week-end avant de repartir pour Brasilia le 2 mai pour le lancement du relais de la flamme sur sol brésilien.

Lors de la cérémonie tenue au Palais des Nations, le président du CIO a rappelé avec force le message d’espoir et de paix dont sont porteurs les Jeux et la flamme olympiques : “Aujourd’hui comme dans l’antiquité, les Jeux Olympiques transmettent un message d’espoir et de paix. Le sport jette toujours des ponts, il n’érige jamais de barrières. La flamme et les Jeux Olympiques veulent nous dire que notre humanité commune est plus grande que les forces qui nous divisent. Dans un monde secoué par les crises, ce message est plus pertinent que jamais. Quel meilleur endroit que les Nations Unies pour partager ce message universel d’humanité solidaire et de paix.” Cliquez ici pour le texte complet du discours (en anglais).

IOC/Christophe Moratal

Voyant en la flamme “un signal de solidarité pour tous les peuples du monde,” le secrétaire général de l’ONU a approuvé la décision du CIO d’inclure une équipe d’athlètes olympiques réfugiés aux Jeux de cet été. “Pour la première fois de l’histoire”, a-t-il déclaré, “des athlètes de talent qui ont été forcés de fuir leur pays auront la chance de concourir pour un podium. Les autres réfugiés verront en eux de remarquables compétiteurs donnant à tous de l’espoir. Et le monde verra des réfugiés tels qu’ils  méritent d’être vus : comme des êtres doués, des êtres forts et des  modèles d’inspiration. Qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, ce sont des champions de l’esprit.”

La commission exécutive du CIO décidera de la composition de l'équipe d’athlètes olympiques réfugiés lors de sa réunion en juin. Pour plus d'informations sur l'équipe, cliquez ici.

IOC/Christophe Moratal

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a poursuivi son discours en évoquant "le partenariat chaleureux qui unit les Nations Unies au Mouvement olympique international", avant de saluer le CIO pour ses initiatives visant à mettre le sport au service de l'humanité. Et d'ajouter : "J'ai pu voir les projets menés par le CIO partout dans le monde. J'ai rencontré des enfants qui ont trouvé le courage, grâce au sport, de suivre leurs rêves. Le sport leur permet d'être des enfants qui, pendant quelques instants au moins, peuvent jouer et rire, un droit humain fondamental. C'est pour cela que j'attache autant d'importance aux projets humanitaires du CIO." Cliquez ici pour écouter l'intégralité du discours.

La flamme a fait son entrée dans le Palais des Nations portée par une jeune Brésilienne âgée de 13 ans, Bruna Gabrielle Pitta Portugal. Natália Mayara, athlète paralympique brésilienne et médaillée d'or aux Jeux panaméricains de 2015 en tennis en fauteuil roulant, a également pris la parole lors de la cérémonie.

IOC/Christophe Moratal

Étaient aussi présents : le Prince Albert II de Monaco, membre du CIO; Michael Møller, directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève; Wilfried Lemke, conseiller spécial du secrétaire général des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix; Ricardo Leyser, ministre brésilien du Sport; Carlos Arthur Nuzman, président du comité d'organisation de Rio 2016; et Regina Dunlop, représentante permanente du Brésil auprès des Nations Unies et d'autres organisations internationales à Genève.

Au cours de la cérémonie, le président Thomas Bach a remis la Coupe olympique aux Nations Unies, un honneur accepté par le secrétaire général de l'organisation. Le CIO décerne la Coupe olympique aux associations ou institutions qui rendent un service remarquable au sport ou contribuent avec succès à la promotion de l'idéal olympique.

À l'issue de la cérémonie, la flamme s'est dirigée vers Lausanne et le Musée Olympique, trajet qu'elle a effectué dans une embarcation à huit avec barreur. L'équipage comprenait notamment le rameur suisse Barnabé Delarze, lequel s'est récemment qualifié pour Rio 2016, ainsi que René Libal, qui avait représenté l'ancienne Tchécoslovaquie aux Jeux Olympiques de 1960 à Rome. L'équipage de huit rameurs du club Lausanne Sports-Aviron a ramé sous un ciel ensoleillé depuis son pavillon jusqu'au Musée Olympique où il a ensuite gravi l’escalier du parc pour remettre la flamme au président du comité d’organisation de Rio 2016, Carlos Arthur Nuzman, qui a ensuite embrasé la vasque devant la foule et les dignitaires invités. La flamme restera ce week-end au Musée Olympique et pourra ainsi être vue par le public.

La flamme a été officiellement allumée sur le site antique d'Olympie le 21 avril. Elle a ensuite traversé la Grèce pendant six jours avant de s'envoler pour Genève. Le parcours brésilien de la flamme débutera le 3 mai à Brasilia. Cliquez ici pour de plus amples informations sur le relais de la flamme olympique.

Trois partenaires apportent leur soutien au relais de la flamme olympique de Rio 2016 :le partenaire mondial TOP Coca-Cola , associé de longue date aux relais de la flamme olympique, et les partenaires nationaux Bradesco et Nissan. Pour plus d'informations, consultez le site web de Rio 2016.  

À propos des Jeux Olympiques de Rio 2016

Les Jeux de la XXXIe Olympiade se dérouleront du 5 au 21 août 2016. En tout, ce sont près de 10 500 athlètes de plus de 200 pays qui concourront dans 28 sports, comprenant 98 épreuves donnant lieu à une remise de médailles.

back to top En