skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

La Finlande prend le bronze du tournoi de hockey féminin

Comme à Nagano en 1998 et à Vancouver 2010, l'équipe féminine de Finlande termine sur la troisième marche du podium. Mercredi, devant le public de l'arène de hockey de Kwandong, les Finlandaises battent l'équipe des athlètes olympiques de Russie 3-2 dans le match pour la médaille de bronze. 

Alors que les équipes du Canada et les Etats-Unis vont se disputer le titre jeudi 22 février pour la troisième fois consécutive (les joueuses à la feuille d'érable s'étant imposées à Vancouver 2010 comme à Sotchi 2014), elles seront accompagnées sur le podium par la Finlande.

En demi-finales, les deux formations qui se sont affrontées aujourd'hui ont été battues 5-0 : la Finlande par les Etats-Unis, et l'équipe OAR par le Canada.

Getty Images

 

Dans ce match pour la troisième place, Petra Nieminen a ouvert le score après 2:23 en première période. Susanna Tapani a porté la marque à 2-0 pour la Finlande en deuxième période (20:10), la joueuse de l'équipe OAR Olga Sosina a réduit le score 30 secondes plus tard, puis Linda Valimaki a fait le break pour l'équipe scandinave à la 32e minute du match. Luydmila Belyakova a réduit le score 3-2 en fin de de partie.

C'est donc la troisième présence des Finlandaises sur le podium des Jeux depuis 1998. Elles ont pourtant tremblé dans le dernier quart d'heure du match, pour préserver leur but d'avance.  "C'était un match avec la médaille au bout. Personne ne veut laisser échapper le podium", dit la Finlandaise Michelle Karvinen. "Alors nous nous sommes battues durant toute la partie et je suis très fière de notre équipe. Je pense que nous sommes restées unies et extrêmement disciplinées." Elle explique aussi : "Nous nous sommes montrées capables de tenir la pression jusqu'au bout.

Getty Images

 

Se rapprocher des Américaines et des Canadiennes

Quant à savoir si la Finlande se rapproche des ogresses canadiennes et américaines, "Nous essayons de nous concentrer là-dessus. Nous voulons être les meilleures. Nous tentons de les rattraper. Dans quelques matches, nous avons l'avons fait. Mais nous ne l'avons pas réussi en demi-finale ici, et j'espère que cela va changer dans le futur, parce que nous rencontrons un grand soutien de la part de tout le monde en Finlande. Nous sommes affamées. Nous voulons devenir les meilleures".

La gardienne Noora Raty, déjà dans les cages à Vancouver en 2010, annonce qu'il s'agit probablement du plus beau jour de sa vie. "C'est le jour que nous avons attendu depuis quatre ans, après les Jeux de Sotchi, je suis donc très heureuse. Dans la petite finale des Jeux de Vancouver 2010, nous avions battu la Suède en prolongations, et c'était géant de prendre le meilleur nos plus grandes rivales alors que nous n'étions pas favorites. Aujourd'hui, je pense que nous l'étions, c'était donc plus de pression qu'il y a huit ans. Mais je mets ces deux médailles au même niveau, au sommet de ma carrière".

Quand l'équipe OAR est revenue à 3-2, "je me suis dit ouah, est-ce que nous jouons trop prudemment ? Alors que dans les deux premières périodes, on jouait un très bon jeu d'attaque en conservant le palet, nous avons commencé à le balancer ce qui n'était pas dans notre plan de jeu. Je me suis un peu inquiétée, car nous leur donnions trop d'espace. Mais nous avons joué fantastiquement en défense à la fin !".

Getty Images

 

back to top En