skip to content
Getty Images
Date
22 août 2017
Tags
Actualités Olympiques , Tokyo 2020

La fête de Tokyo a commencé au moment des adieux de Rio 2016

Les Jeux Olympiques de 2016 à Rio se sont conclus il y a une année avec, dans le stade Maracanã, un carnaval de rue endiablé qui combla les attentes et qui marqua également le début de la route menant vers les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. Éclatante, la séquence de Tokyo à la cérémonie de clôture laisse présager de ce qui se passera dans trois ans.


“Nous sommes certains d’avoir suscité de grandes attentes dans le monde entier en vue des Jeux de 2020 à Tokyo”, explique le porte-parole de Tokyo 2020, Masa Takaya, en se référant à l’extraordinaire spectacle de 80 minutes de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de 2016 à Rio, annonciateur du véritable compte à rebours pour les Jeux d’été à venir.

La vision high-tech et futuriste a mis en scène des athlètes en action sur fond de ligne d’horizon tokyoïte ainsi que des danseurs robots sur des scooters contrôlés par le corps mais également, expérience inoubliable, le premier ministre Shinzo Abe en personne qui contrasta de manière saisissante avec les rythmes de samba émanant des habitants de Rio.

Getty Images

“Nous espérons que notre présentation vous a donné une idée de ce que seront les Jeux de 2020 à Tokyo, c’est-à-dire que le sport a le pouvoir de changer le monde et notre avenir de la même manière que les Jeux Olympiques et Paralympiques de 1964 à Tokyo avaient considérablement transformé le Japon d’alors,” poursuit Masa Takaya. “Les Jeux de 2020 à Tokyo se voudront les Jeux les plus innovants jamais organisés”.

Les Jeux de 2020 à Tokyo se voudront les Jeux les plus innovants jamais organisés. Masa Takaya Porte-parole de Tokyo 2020

Cette affirmation s’est avérée tout récemment avec la manifestation “plus que trois ans” organisée à Tokyo en juillet lors de laquelle l’immense surface extérieure du bâtiment de l’Assemblée métropolitaine de la ville s’est transformée en spectacle artistique 3D hallucinant. Des olympiens et paralympiens japonais conclurent la soirée en s’affrontant lors de jeux vidéo en direct projetés sur le bâtiment. Pur moment de plaisir, cela a néanmoins fourni aux adeptes un avant-goût de ce qui leur sera donné de voir dans trois ans.   

Getty Images

“Nous pensons que Tokyo peut contribuer à faire progresser les manifestations sportives en organisant de nouvelles expériences pour les spectateurs et de nouvelles formes de soutien pour les athlètes”, explique Masa Takaya. “Tokyo  est une ville qui peut apporter de l’innovation au monde du sport et qui peut contribuer à le rendre plus intéressant.”

Tokyo est une ville qui peut apporter de l’innovation au monde du sport et qui peut contribuer à le rendre plus intéressant. Masa Takaya Porte-parole de Tokyo 2020

Masa Takaya et son équipe ne sont évidemment pas très loquaces au sujet du contenu de la cérémonie d’ouverture en 2020. Reste qu’une équipe impressionnante est en place et qu’un comité consultatif de 12 spécialistes issus de l’industrie s’est réuni en avril dernier pour plancher sur les idées émanant d’olympiens, de paralympiens et même de représentants du public afin de représenter au mieux « la culture, l’histoire et l’image du Japon à l’attention du reste du monde”.

Une chose est sûre, ils ont du pain sur la planche s’ils veulent surprendre le public comme ils l’ont fait à Rio de Janeiro il y a une année, lorsque, sur la scène du stade Maracanã, leur premier ministre a surgi d’un énorme tuyau vert déguisé en Super Mario, l’icône des jeux vidéo des années 80.

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo (TOCOG) a alors marqué un grand coup  et a littéralement bluffé les milliards de téléspectateurs qui assistèrent à l’apparition en direct d’une personnalité très populaire.

Getty Images

Fait remarquable, tout cela est né dans le cerveau d’un des prédécesseurs de Shinzo Abe. “Nous sommes partis du postulat que le Brésil se trouve à l’opposé du Japon sur le globe. Le président Mori (Yoshiro Mori, premier ministre du Japon en 2000 et 2001 et actuellement président du TOCOG) a alors eu l’idée de montrer un tunnel foré entre le fameux passage piéton « Scramble » de Tokyo et le stade olympique à Rio où est apparu le premier ministre Shinzo Abe », explique Masa Takaya.

“Super Mario, personnage animé mondialement connu, a été choisi pour incarner celui qui arriverait à se frayer un passage dans le tunnel reliant Tokyo et Rio. Et c’est Yoshiro Mori lui-même qui fit la demande au premier ministre. Ce dernier s’est empressé de donner son accord”.

La séquence commença par un clip vidéo figurant Shinzo Abe vêtu du costume sombre dans lequel les Japonais ont l’habitude de le voir, assis dans un taxi en pleine heure de pointe à Tokyo et s’excusant auprès du public car il arriverait en retard à Rio. Puis l’écran se mit à clignoter et l’on vit apparaître l’inoubliable silhouette de Super Mario consultant une carte, sautant dans une conduite et se mettant à forer la croûte terrestre.

Et voici que le leader du Japon tout puissant et de ses 127 millions d’habitants apparut à l’autre bout de la conduite, à Rio, tout de bleu et rouge vêtu et tenant une grande boule de bowling rouge dans les mains.  

Tokyo 2020 travaille d’arrache-pied pour susciter, dans trois ans, le même étonnement et la même sensation que lors de la séquence de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Rio 2016. 

back to top En