skip to content
2018 Getty Images
Date
10 févr. 2018
Tags
Actualités Olympiques, PyeongChang 2018
PyeongChang 2018

La culture à l'honneur lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de PyeongChang

Le coup d'envoi des XXIIIes Jeux Olympiques d'hiver a été officiellement donné le 9 février lors d'une cérémonie qui a fait la part belle à la culture, l'histoire, l'unité, la jeunesse et la paix.

À l'issue de ce spectacle grandiose de deux heures, le directeur de la création, SONG Seung-whan (KOR), est revenu sur sa vision de la cérémonie.   

"Notre intention était de montrer la Corée d'hier, d'aujourd'hui et de demain", explique-t-il. "Nous nous sommes inspirés des peintures murales des tombes de Goguryeo, dont certaines se trouvent en Corée du Nord et d'autres en Corée du Sud. Sur ces fresques sont représentés des animaux légendaires et des danseurs. Si vous êtes Coréen, vous avez certainement vu ces peintures dans vos manuels scolaires. Durant la cérémonie, cinq enfants remontent le temps pour aller à la rencontre de la nature et des animaux dans un passé où règne la paix."

Toujours pour illustrer ce lien entre passé et futur, huit athlètes ont porté le drapeau olympique dans le stade : quatre grands olympiens et quatre étoiles montantes. 

Puis, à la fin du spectacle vint le moment que tout le monde attendait : l'allumage de la vasque olympique par la star coréenne du patinage artistique, Yuna Kim.  
"Il y avait 30 anneaux reliant le sol à la vasque, explique Song Seung-whan. Trente anneaux pour rappeler les Jeux Olympiques de Séoul en 1988 il y a trente ans" et témoigner de l'histoire sportive du pays. 

"En tant que dernière porteuse de la flamme, j'ai eu la chance de participer à la cérémonie. Étant moi-même athlète, ce fut un immense honneur. Je patine depuis plus de dix ans, mais c'est la première fois que je patinais à une telle hauteur", a confié Yuna Kim à propos de sa prestation lors de la conférence de presse. 
Yuan Kim a reçu la flamme olympique des mains de deux membres de l'équipe coréenne de hockey sur glace féminin, Jong Su Hyon (PRK) et Park Jong-ah (KOR), qui ont gravi ensemble un escalier abrupt pour lui remettre la torche.  

"Comme il n'y avait pas eu de répétition, je craignais qu'il y ait des problèmes au moment où j'allais recevoir la torche. C'était aussi la première fois que je rencontrais les deux hockeyeuses. Quand nous nous sommes vues, nous avons souri et nous nous sommes saluées du regard", confie Yuna Kim. "Pour ces deux athlètes qui vont participer aux Jeux, ce moment était encore plus marquant et poignant". 

Pour Song Seung-whan, la dernière montée vers la vasque olympique traduit le combat que les athlètes doivent livrer pour devenir des olympiens. 

Ainsi qu'il le dit lui-même : "Les cinq derniers mètres – extrêmement raides pour illustrer les défis et les difficultés que doivent surmonter les olympiens – parcourus par une athlète de la République populaire démocratique de Corée et une athlète de la République de Corée, étaient hautement symboliques. J'étais nerveux car on ne pouvait pas répéter ce moment, mais je pense que ce fut un temps fort de la soirée." 

Les athlètes du monde entier présents dans le stade, y compris l'une des skieuses les plus titrées de la planète, ont eux aussi ressenti cette unité. 

Et quel meilleur moyen de célébrer ce moment si particulier que de le partager avec la prochaine génération d'athlètes qui vous encouragent à la maison. 

back to top En