skip to content
Date
19 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Athlétisme , Croatie

La Croate Sara Kolak signe une victoire surprise au javelot

En améliorant son record personnel et celui de son pays, la Croate Sara Kolak a obtenu une médaille d’or inattendue au javelot féminin, jeudi au stade olympique.

La Croate de 21 ans, qui avait déjà amélioré le record national lors des qualifications, a décroché le titre en expédiant son javelot à 66,18 m, lors de son quatrième essai, ce qui lui a permis de laisser sa dauphine, la Sud-Africaine Sunette Viljoen, à 1,26 m. La médaille de bronze est revenue à la Tchèque Barbora Spotakova, championne olympique à Beijing 2008 et à Londres 2012, qui rêvait au départ de devenir la première femme à aligner trois victoires consécutives dans la même épreuve d’athlétisme.

Getty Images

Sara Kolak a contrarié ses plans. Troisième des Championnats d’Europe 2016, la Croate n’était qu’une vague outsider d’une compétition centrée sur Spotakova et sa tentative d’entrer dans l’histoire, à 35 ans. Finalement, la Tchèque a dû se contenter du bronze avec un meilleur jet à 64,80 m, pendant que Kolak emboîtait le pas à sa compatriote Sandra Perkovic, victorieuse du disque féminin, pour offrir à son pays sa deuxième médaille d’or en athlétisme à Rio 2016.

« C’est une grosse surprise, a indiqué Sara Kolak. C’est extraordinaire. C’est ce pourquoi je travaille depuis toujours. J’ai 21 ans et je suis championne olympique. J’ai fait le maximum et je suis très fière de moi. Quand je me suis réveillée ce matin, j’ai senti que j’étais prête pour une bataille, un combat à la loyale comme jamais auparavant. Je voulais tout donner et montrer que la qualification n’était pas une fin en soi. Je voulais plus. »

Getty Images

En gagnant l’argent, Sunette Viljoen est devenue la première athlète africaine à remporter une médaille olympique dans cette épreuve. « Je suis super contente. Je ne pouvais pas demander mieux, a déclaré la Sud-Africaine. Je me suis battue pour une médaille jusqu’au bout. J’étais quatrième à Londres en 2012, et c’est très important pour moi d’être là et d’avoir gagné la médaille d’argent. C’est important aussi pour mon pays. L’ambiance était merveilleuse et beaucoup de personnes nous encourageaient. »

« C’est une formidable gagnante », a-t-elle ajouté en exprimant son admiration pour la nouvelle championne olympique. « Un nouveau jeune talent vient d’éclore. Elle mérite tout à fait sa médaille d’or. C’est quand même un privilège de me retrouver sur le podium olympique avec Sara et Barbora. Je suis très heureuse. »

Getty Images

Quant à Barbora Spotakova, même si sa tentative de triplé historique a tourné court, elle a hérité d’un superbe lot de consolation : elle est devenue en effet la première athlète triple médaillée olympique dans l’épreuve, tout en couronnant son retour après une blessure récente, avec le bronze.

« Je ne m’attendais pas du tout à une médaille, car je me suis cassée la jambe en mars, et je pensais n’avoir aucune chance, a expliqué la lanceuse trentenaire. Quand ce genre de choses arrive, on perd toute sa confiance en soi et il faut se battre pour qu’elle revienne. Mais je me motive en permanence : « Je suis une championne ». J’ai donné le maximum aujourd’hui et j’ai bénéficié du soutien énorme de toute la République tchèque. »

back to top En