skip to content
Date
12 août 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

La Corée du Sud, maître du tir à l’arc moderne


Les Coréennes ont établi un nouveau record olympique et mondial en remportant hier au tir à l'arc la médaille d'or de l'épreuve par équipes, poursuivant ainsi leur domination au niveau mondial et entrant dans l'histoire grâce à ce sixième titre olympique consécutif obtenu sur le terrain du Parc "Olympic Green". À la fin de la première volée, la République de Corée menait la Chine de deux points. Elle a ensuite accentué son écart, remportant finalement le match 224 à 215. Cette consécration permet à l'équipe coréenne de rejoindre les dix équipes ayant connu la plus longue série de victoires consécutives dans une épreuve olympique. Le record en la matière est détenu par les équipes masculines américaines du relais 4 x 100 m en athlétisme et du huit de pointe en aviron, avec huit victoires d'affilée chacune entre 1920 et 1956.
 
Dod père, fils et fille
Les premiers jours du tir à l’arc olympique furent marqués par des règles contradictoires et une participation irrégulière. À St Louis en 1904, il n’y a que des Américains sur le terrain. Quatre ans plus tard à Londres, Willy Dod – dont l’ancètre Sir Anthony Dod of Edge avait commandé les archers anglais dans la bataille d’Agincourt – triomphe dans la compétition messieurs, et lorsque sa sœur Lottie décroche l’argent dans l’épreuve féminine, tous deux deviennent les premiers frère et sœur médaillés de l’histoire olympique. Soit dit en passant, Lottie avait déjà remporté cinq titres à Wimbledon, dont le premier à l’âge de 15 ans, et à ce jour, elle reste la plus jeune championne de ce tournoi de tennis.
 
Ère moderne
Après 1920, le tir à l’arc est retiré du programme olympique et n’y est réinscrit qu’en 1972. C’est le début de l’ère moderne dominée par la Corée du Sud qui a remporté depuis 25 médailles, pratiquement le double de ses plus grands rivaux, les États-Unis. Trois de celles-ci dans des épreuves individuelles appartiennent à Kim Soo-Nyung qui, avec ses trois médailles d’or par équipes également, est la plus titrée de l’histoire moderne du tir à l’arc olympique.
 
Kim Soo-Nyung
À 17 ans, Kim décroche l’or olympique chez elle à Séoul en 1988. Suit une médaille d’argent quatre ans plus tard à Barcelone. À 21 ans, elle se retire de la compétition, se marie et élève deux enfants, puis fait son retour aux Jeux Olympiques de 2000 à Sydney où elle complète sa série de médailles individuelles avec le bronze.
 
Une première pour l’Indonésie
Retour en 1988 : l’équipe indonésienne alors totalement méconnue remporte la toute première médaille olympique du pays en s’imposant face aux Américains. “C’est une médaille d’argent, mais pour nous, cela vaut plus que cent médailles d’or, plus qu’une mine d’or même !”, avait déclaré l’entraîneur de l’équipe, Donald Pandiangan. Quatre ans plus tôt, à Los Angeles, terminant à la 35e place dans l’épreuve individuelle féminine, Neroli Fairhall concourt en fauteuil roulant. Paralysée des membres inférieurs à la suite d’un accident de moto, elle est la première athlète paraplégique à prendre part aux Jeux Olympiques.
 
 
  
back to top