skip to content
Date
04 déc. 2015
Tags
Actu CIO

La COP 21 braque les projecteurs sur l’avenir durable des villes olympiques

Pour le président du CIO, Thomas Bach, les Jeux Olympiques peuvent servir de catalyseur  pour le développement durable des villes.


S’adressant à un parterre de 1000 maires venus du monde entier assister à la 21e Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP 21) à Paris, il a mis l’accent sur les réformes relatives à la durabilité prévues par l’Agenda olympique 2020, ajoutant que l’expérience de précédentes villes hôtes démontre qu’il est possible de livrer des Jeux réussis tout en limitant l’impact environnemental à son minimum.

Le président du CIO a annoncé que pour les Jeux Olympiques de 2024, la ville hôte devra mettre en œuvre un plan de gestion et de réduction des émissions de carbone. Ce plan vient s’ajouter aux efforts déjà consentis en matière de durabilité par de précédentes villes hôtes.

“Les efforts faits aux Jeux Olympiques de Londres 2012 ont permis d’économiser l’équivalent de 400 000 tonnes de dioxyde de carbone, principalement dans le secteur de la construction et les activités opérationnelles,” a-t-il déclaré. “Les normes en matière de durabilité appliquées à Londres sont rapidement devenues l’exemple à suivre pour les manifestations internationales et sont aujourd’hui suivies par les villes hôtes suivantes, telles que Rio de Janeiro et Tokyo.”

Le président Thomas Bach intervenait au Sommet des Élus locaux pour le climat. Il a relevé le fait que grâce aux réformes insufflées par l’Agenda olympique 2020, les candidats pouvaient désormais s’attacher à intégrer au mieux leur projet olympique dans les plans de développement durable de leur ville ou région.

Avant de s’exprimer au Sommet sur le climat, le président Thomas Bach s’est entretenu avec le président de la République française, François Hollande. Il a également rencontré la maire de Paris,  Anne Hidalgo, et l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour les villes et le changement climatique, Michael Bloomberg, tous deux co-organisateurs du Sommet.

Durant cet événement, le président du CIO a eu par ailleurs l’occasion de s’entretenir avec le maire de Rio de Janeiro, Eduardo Paes, et le maire de Los Angeles, Eric Garcetti. Il a en outre rencontré les maires de nombreuses villes hôtes passées ou futures telles que Montréal, Barcelone, Séoul et  Lausanne, ainsi que d’autres élus locaux.

Tags Actu CIO
back to top