skip to content

La compétition olympique d’escrime s’annonce bien après l’épreuve test de Tokyo

FIE / Augusto Bizzi
Aux prochains Jeux Olympiques d’été, l’escrime sera à la fois avant-gardiste (les trois armes proposeront pour la première fois des épreuves individuelles et par équipes pour les hommes et pour les femmes) et d’un niveau élevé, comme la récente épreuve test l’a révélé... 


Il n’y aura pas de bousculade aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo ; c’est ce que l’équipe française masculine de fleuret a démontré dans la halle de l’épreuve test qui a été le théâtre d’une répétition générale intense du 13 au 15 décembre et où se dérouleront les épreuves d’escrime l’été prochain.

Le trophée Prince Takamado de la Coupe du monde de fleuret, qui faisait office d’épreuve test en vue des Jeux, a rassemblé 211 fleurettistes et 19 équipes du monde entier au Makahuri Messe, immense centre de congrès étalé sur 210 000 m2 et composé de trois grandes zones qui accueillera également les épreuves de taekwondo et de lutte l’année prochaine.

Les États-Unis, dont l’équipe masculine de fleuret caracole en tête du classement mondial, n’ont peut-être pas toutes les cartes en main, eux qui espèrent bien ajouter l’été prochain l’or olympique si convoité à leur premier titre mondial conquis à Budapest en juillet 2019.

Test Event World Cup - Tokyo FIE / Augusto Bizzi


Après la médaille d’argent par équipes aux Championnats du monde de chacune des deux éditions précédentes, les États-Unis avaient battu la France 45 à 32 et s’étaient emparés du titre. Or, cette fois les Français (Maxime Pauty, le champion du monde Enzo Lefort, Julien Mertine et Erwann Le Pechoux) ont eu le dernier mot sur le score final de 45 à 39. La France a montré de quoi elle était capable et a assis sa place de numéro deux. La rivalité naissante avec les États-Unis s’annonce dès lors comme un des grands moments de l’été prochain.  

Les États-Unis ont vaincu la Russie 45 à 34 en demi-finale alors que la France s’est défaite de l’Italie 45 à 27 après que cette dernière eut pris la mesure de la Russie 45 à 38 lors de la petite finale pour le bronze.

La France considérera sa victoire comme un coup de pouce bienvenu dans sa quête de l’or par équipes concédée aux Russes en 2016 aux Jeux de Rio, les quatre équipes les mieux classées étant automatiquement qualifiées pour Tokyo 2020.

Test Event World Cup - Tokyo FIE / Augusto Bizzi

Dans l’épreuve individuelle hommes du fleuret, la victoire est revenue à l’habile et rapide Italien Alessio Foconi, qui a débuté l’escrime à l’âge de six ans ; dominateur dès le début, il musela Pauty sur le score de 15 à 5 dans une épreuve à sens unique. Tandis que Foconi,  champion du monde 2018, s’était défait de son compatriote Daniele Garozzo, champion olympique,  en demies sur un 15 à 10, Pauty se montra trop fort pour le Russe Alexey Cheremisinov qui dut concéder la victoire sur le même score en demies et dire ainsi adieu à la finale.

“Nous sommes à Tokyo pour la deuxième Coupe du monde avant les Jeux de 2020, et c’était très important pour moi”, expliqua Foconi.

“Maxime (Pauty) m’a touché avec le fleuret et j’ai eu besoin de glace pendant cinq minutes mais c’est un endroit magnifique et ce fut une expérience extraordinaire. Je me sens fort mais je vais y aller pas à pas car la saison est très longue”.


Le trophée Prince Takamado s’est bien déroulé et les escrimeurs ont pu avoir un avant-goût de ce qui les attend aux Jeux l’an prochain. En outre, la manifestation a coïncidé avec l’inauguration du nouveau stade national de Tokyo dont les travaux se sont achevés le mois dernier.

Situé dans la ville de Chiba, à environ 50 minutes en train du centre de Tokyo, le Makuhari Messe sera le théâtre d’un sport qui a toujours été représenté aux Jeux Olympiques d’été depuis les débuts de l’ère moderne, à Athènes en 1896.

Douze épreuves d’escrime seront au programme de l’été prochain ; ces Jeux seront les premiers à proposer des épreuves par équipes et individuelles dans les trois disciplines, tant pour les hommes que pour les femmes.

back to top En