skip to content
IOC/Christophe Moratal
Actualités du CIO

La commission exécutive lève l'admission conditionnelle de l'haltérophilie au programme de Paris 2024, avec quelques réserves

Au premier de ses trois jours de réunion à Lausanne, Suisse, la commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a levé aujourd'hui l'admission conditionnelle de l'haltérophilie au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024.   

La commission exécutive du CIO a passé en revue les mesures constructives prises au cours des 18 derniers mois par la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF) pour renforcer son programme de lutte contre le dopage, Elle a reconnu que ces changements avaient été pensés pour durer grâce à l'adoption d'une série d'initiatives à long terme pour une pratique intègre de l'haltérophilie. Parmi les mesures prises, citons : le nouveau système de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, lequel associe désormais le nombre de places de qualification disponibles par pays aux antécédents des pays en matière de dopage et récompense le sport pratiqué en toute intégrité ; l'adoption de nouvelles politiques et procédures rigoureuses pour lutter contre le dopage ; des dispositions en lien avec l'entourage des athlètes ; la mise en œuvre de méthodes novatrices pour l'analyse des échantillons afin de renforcer la sensibilité de détection des substances interdites améliorant les performances ; et le protocole d'accord conclu par l'IWF et l'Agence de contrôles internationale (ACI) qui prévoit de déléguer à l'Agence, courant 2019, les principaux volets du programme antidopage de la Fédération.

S'agissant de la suspension de plusieurs haltérophiles thaïlandais, le CIO a pris note de la décision de la Fédération thaïlandaise d'haltérophilie premièrement de renoncer à participer aux Championnats du monde 2019 de l'IWF, et d'interdire à ses athlètes d'y prendre part, et deuxièmement de se retirer du processus de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Bien que cette décision puisse entacher l'idée même que l'haltérophilie soit devenue un sport plus propre, le CIO a constaté avec satisfaction que ces résultats d'analyse anormaux avaient été enregistrés à la suite d'analyses supplémentaires demandées expressément par l'IWF, ce qui témoigne en définitive de la volonté de cette Fédération de lutter contre le dopage. 


Compte tenu du travail considérable accompli par l'IWF, la commission exécutive du CIO a décidé de lever l'admission conditionnelle de l'haltérophilie au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024 sous réserve de la finalisation de l'accord avec l'ACI et de la confirmation que les principaux volets du programme antidopage de la Fédération relèvent désormais des attributions de l'Agence. Une fois cette étape franchie, la décision de la commission exécutive du CIO s'appliquera avec effet immédiat. Dans le cas contraire, l'admission conditionnelle de l'haltérophilie au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024 sera maintenue et réexaminée par la commission exécutive du CIO lors de sa réunion de juin 2019. 

Cela étant dit, la commission exécutive du CIO a réaffirmé qu'elle continuerait de suivre avec attention, en partenariat avec l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) et l'ACI, la mise en œuvre de toutes les mesures et de tous les programmes décidés par le conseil exécutif de l'IWF et la communauté de l'haltérophilie afin que tous restent mobilisés en faveur d'un sport propre. 

En cas de problèmes relevés durant cette mise en œuvre, ceux-ci seront signalés à la commission exécutive du CIO qui envisagera d'éventuelles mesures, en ce qui concerne notamment le réexamen de la place de l'haltérophilie au programme olympique.  

Comité olympique de Macédoine du Nord
La commission exécutive a relevé que le changement de nom de l'ex-République yougoslave de Macédoine en République de Macédoine du Nord (la forme courte étant Macédoine du Nord) a officiellement pris effet au niveau des Nations Unies le 14 février dernier.

L'appellation du Comité National Olympique sera donc modifiée en conséquence et le Comité olympique de l'ex-République yougoslave de Macédoine sera ainsi rebaptisé Comité olympique de Macédoine du Nord.

Changements de nationalité

Avec l'accord des Comités Nationaux Olympiques et Fédérations Internationales concernés, la commission exécutive a approuvé les changements de nationalité des athlètes suivants :

- M. Simon MCTAVISH - canoë – d'Australie au Canada
- Mme Jane NICHOLAS - canoë – de Nouvelle-Zélande aux îles Cook
- Mme Kuinini MANUMUA - haltérophilie – des USA aux Tonga
- M. Sio POMELILE - haltérophilie – de Nouvelle-Zélande aux Tonga

Enfin, la commission exécutive a pris acte de la démission de Tsunekazu Takeda de sa position de membre du CIO.  Conformément aux Règles du CIO, la cessation de ses activités de membre du CIO prend donc effet ce jour. La commission exécutive a exprimé son plus grand respect pour cette décision et a insisté une fois de plus sur la présomption d'innocence.

Il a par ailleurs été confirmé qu'une nouvelle réunion de la commission exécutive aurait lieu le 22 mai à Lausanne pour préparer la Session du CIO prévue du 24 au 26 juin prochain.
 
back to top En