skip to content
IOC/Greg Martin
Date
18 juil. 2018
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Intégrité

La commission exécutive examine les réformes de gouvernance et prend de nouvelles mesures

En réunion aujourd'hui à Lausanne, la commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) s'est vu présenter un rapport détaillé sur l'avancement des récentes réformes de gouvernance et a décidé de prendre de nouvelles mesures afin que l'organisation reste alignée sur ses objectifs. 

Il y a un an, l'IMD (Institut international de management, de renommée mondiale) présentait son étude sur la bonne gouvernance au CIO et proposait une série de recommandations  pour l'aider à bâtir sa capacité de résistance et à consolider sa position de chef de file, à accomplir pleinement sa mission envers la société et à s'affirmer en véritable modèle sur une scène mondiale qui a besoin d'exemples positifs en matière de gouvernance.

Pour soutenir le CIO dans ses efforts continus de perfectionnement en la matière, l'IMD a en particulier formulé 22 recommandations à effet plus immédiat portant sur les structures et procédures de gouvernance au CIO, ainsi que 11 autres recommandations pour la transformation à plus long terme des pratiques de gouvernance. Par ailleurs, l'IMD a identifié sept dilemnes auxquels le CIO devra faire face au cours des dix prochaines années pour faire en sorte que ses pratiques de gouvernance correspondent à l'évolution de son rôle et à l'augmentation des attentes sur le plan sociétal.

Principales mesures prises

Le CIO a déjà mis un grand nombre de ces recommandations en application au cours de l'année dernière ; en voici les principaux résultats :

  • une formation aux questions éthiques pour tous les membres du CIO et les employés ;

  • un programme de sensibilisation sur les questions d'éthique, y compris les conflits d'intérêts, pour toutes les commissions du CIO ;

  • le renforcement du rôle de la commission d'éthique avec la révision de son Statut et de son Règlement de procédure et la nomination d'un nouveau président indépendant ;

  • la création d'un nouveau comité des ressources humaines ;

  • la nomination d'un(e ) secrétaire officiel(le) de la commission exécutive ;

  • l'amélioration du processus de préparation de la commission exécutive et des dossiers de réunion ;

  • l'approbation par la commission exécutive des 25 recommandations pour plus d'égalité entre les sexes au sein du Mouvement olympique ; et

  • la révision de la composition de toutes les commissions, en y intégrant un nombre significatif d'experts externes au CIO pour apporter un soutien approprié aux membres du CIO.

Pierre-Olivier Beckers-Vieujant, membre du CIO et président du comité d'audit, a déclaré : "Une année après la publication de l'étude de l'IMD, le CIO a mis en oeuvre la majorité des recommandations et d'autres mesures importantes sont en cours de préparation. L'Agenda olympique 2020, avec l'appui de la  commission d'éthique du CIO, a été le déclencheur de plusieurs réformes. La gouvernance restant un processus en évolution,  la commission exécutive du CIO a pris aujourd'hui de nouvelles mesures pour améliorer encore son efficacité." 

Auto-évaluation et séance d'information annuelle pour les membres de la commission exécutive

Suivant le bon exemple d'autres grandes organisations, la commission exécutive a décidé que chacun de ses membres se prêterait à une auto-évaluation et suivrait des séances d'information pour optimiser les compétences et la capacité à faire face aux enjeux actuels et futurs sur les plans sociétal, politique et technologique.

Initiatives en cours

Les recommandations restantes font déjà l'objet de projets majeurs pour les deux prochaines années. Ce sont notamment :

  • une révision, par la commission d'éthique, des règles sur les conflits d'intérêts pour le Mouvement olympique, à présenter à la commission exécutive puis à la Sesssion du CIO l'an prochain ;

  • les projets portant sur la gestion des contrats et les procédures d'achat, dans le cadre du programme d'excellence opérationnelle (OpEx), centrés sur la vérification préalable des fournisseurs, l'approvisionnement durable et la prévention des conflits d'intérêts ;

  • la mise en oeuvre de la Recommandation 27 de l'Agenda olympique 2020 relative aux principes de base de bonne gouvernance dans l'ensemble du Mouvement olympique ;

  • la mise en oeuvre du programme People Management 2020 (Gestion du personnel à l'horizon 2020) avec pour objectifs l'équité entre les sexes et une meilleure planification des remplacements ;

  • la nouvelle stratégie numérique pour améliorer encore la transparence du CIO vis-à-vis de ses partenaires externes ; et

  • la coopération avec une société spécialisée pour poursuivre les efforts menés dans le domaine des droits de l'homme et le travail de mise en conformité avec les Principes directeurs des Nations Unies en matière de droits de l'homme.

Un nouveau rapport de suivi sur l'application des recommandations de l'IMD par le CIO sera présenté à la commission exécutive lors de sa réunion de décembre.

Le CIO reste déterminé à se positionner en organisation fondée sur des valeurs fortes et en chef de file dans le domaine du sport, avec l'objectif d'être un modèle de bonne gouvernance.

Consultez la page https://www.olympic.org/fr/integrite pour en savoir plus sur la manière dont travaille le CIO pour garantir l'intégrité dans ses propres structures, dans l'ensemble du Mouvement  olympique et lors des compétitions sportives.

back to top En