skip to content
Greg Martin / IOC
Actualités du CIO

La commission exécutive et le conseil de l'IAAF en réunion conjointe à Doha

Une réunion conjointe de la commission exécutive du CIO et du conseil de l'IAAF s'est tenue aujourd'hui à Doha au Qatar juste avant les Championnats du monde d'athlétisme qui ont débuté cet après-midi dans la capitale qatarie.

Au cours de cette réunion, le président du CIO, Thomas Bach, a félicité Sebastian Coe pour sa réélection à l'unanimité à la présidence de l'IAAF lors du dernier congrès de la Fédération. "Ce résultat après le programme de réformes que vous avez mis en œuvre est impressionnant", a déclaré le président du CIO.

Ce dernier a également mis l'accent sur la solidité et la qualité des relations entre les deux organisations. Ce lien est assuré non seulement par la réunion régulière entre les deux organes exécutifs, mais aussi par la présence de deux membres du CIO au sein du conseil de l'IAAF : Sergei Bubka en qualité de vice-président de l'IAAF et  Nawal El Moutawakel en qualité de membre.

IOC/Greg Martin

À 301 jours exactement de l'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, la commission exécutive du CIO et le conseil de l'IAAF ont pu relever l'excellent déroulement des préparatifs. Ces Jeux seront plus urbains, plus jeunes et plus féminins que les Jeux Olympiques précédents. Il y aura aussi un plus grand nombre d'épreuves mixtes que par le passé. 


Les deux organes ont admis que la politisation du sport causait de plus en plus de problèmes aux organisations sportives. “Préserver l'universalité du sport est une de nos priorités. Afin de la conserver, nous devons faire preuve d'une stricte neutralité. C'est uniquement en respectant cette neutralité que nous pourrons espérer du monde politique qu'il accepte notre mission d'universalité ", a expliqué le président du CIO. Le président de l'IAAF, Sebastian Coe, a ajouté pour sa part : "Il est vraiment important que les organisations sportives restent libres de toute ingérence politique. L'autonomie est importante pour nous."

Kirsty Coventry, présidente de la commission des athlètes du CIO, a souligné que les athlètes jouissaient pour leur part de la liberté d'expression mais que l'aire de compétition et les cérémonies devaient être réservées exclusivement au sport et exemptes de toute manifestation politique. Elle a précisé que les athlètes étaient  autorisés à exprimer leurs opinions à bien d'autres occasions pendant les Jeux Olympiques, par exemple lors de conférences de presse ou sur les réseaux sociaux.

IOC/Greg Martin


À propos de l'Agenda olympique 2020, l'IAAF a présenté les réformes mises en œuvre en matière de gouvernance et les initiatives lancées en lien avec l'égalité des sexes et d'autres thèmes. Par ailleurs, le président de l'IAAF a fait le point pour la commission exécutive du CIO sur la situation de la Fédération russe d'athlétisme qui est toujours suspendue par l'IAAF.

La commission exécutive du CIO a félicité l'IAAF pour la bonne coopération de son Unité d'intégrité de l'athlétisme avec l'Agence internationale de contrôles (ACI) dans le cadre du programme de contrôles préalables aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. "Comme vous le savez, le CIO tient beaucoup à attraper les tricheurs déjà avant les Jeux", a insisté Thomas Bach.

L'IAAF a également informé le CIO de sa décision de changer son nom en "World Athletics" et de réformer la présentation globale de l'athlétisme, notamment des séries. Il s'agit d'un projet visant à amener davantage de jeunes à pratiquer ce sport, un défi croissant auquel de nombreuses fédérations sportives sont confrontées.

back to top En