skip to content

La commission exécutive et la commission des athlètes du CIO discutent des mesures de lutte contre la COVID-19 pour Tokyo 2020 durant leur réunion conjointe annuelle

IOC/Greg Martin
Date
11 nov. 2020
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) et sa commission des athlètes ont tenu aujourd'hui une réunion conjointe à distance afin d'évoquer plusieurs sujets, parmi lesquels l'expérience des athlètes et les mesures de lutte contre la COVID-19 aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

La santé et la sécurité des athlètes étant deux des principes clés de la livraison des Jeux Olympiques, la commission exécutive et la commission des athlètes du CIO ont discuté de l'importance que revêt l'organisation de Jeux qui préservent l'expérience vécue par les athlètes. En septembre dernier, la commission de coordination du CIO et le comité d'organisation de Tokyo 2020 étaient convenus de l'adoption d'un train de mesures pour adapter les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au monde de l'après-coronavirus.

Les mesures évoquées pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et protéger la santé de tous les participants aux Jeux de Tokyo 2020 ont été réparties dans sept catégories : déplacements/entrée dans le pays ; distanciation physique ; équipement de protection individuelle/nettoyage ; restauration ; tests/traçage/quarantaine ; information ; et vaccins. Le CIO travaille en étroite collaboration avec les Fédérations Internationales (FI), les Comités Nationaux Olympiques (CNO) et d'autres organisateurs d'événements afin d'obtenir de précieux conseils quant aux bonnes pratiques à adopter et de tirer les principaux enseignements de la reprise des événements sportifs au Japon et ailleurs dans le monde.

Durant la réunion d'aujourd'hui, la présidente de la commission des athlètes du CIO, Kirsty Coventry, a fait part du soutien de sa commission : "Nous souscrivons pleinement à l'idée que le plus important est de veiller à ce que les Jeux Olympiques se déroulent dans un environnement sûr pour tous les participants, en particulier les athlètes. La santé et la sécurité des athlètes et des participants aux Jeux ont été, et ce à juste titre, les deux principaux aspects pris en considération à chaque étape du processus."

Et d'ajouter : "Nous sommes bien conscients en revanche que la flexibilité doit être de mise dans tous les autres domaines, que ce soit au niveau des exigences ou des opérations, afin que les Jeux puissent offrir un environnement sûr à chacun et tout simplement avoir lieu. En d'autres termes, les athlètes devront faire preuve de souplesse, comme tout un chacun, s'agissant de leurs attentes par rapport aux services proposés habituellement aux Jeux."

Remerciant la commission des athlètes pour la bonne coopération qui prévaut avec le CIO, le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré : "La commission des athlètes est la seule commission du CIO à se réunir avec la commission exécutive directement. Les athlètes font partie intégrante de chaque décision prise par le CIO en étant représentés au sein de toutes les commissions ainsi qu'à la commission exécutive où siège, en tant que membre à part entière, la présidente de la commission des athlètes, Kirsty Coventry."

Soutien apporté aux athlètes par le CIO

Outre les mesures de lutte contre la COVID-19 et à la suite des recommandations adressées lors du Forum international des athlètes de 2019 invitant le Mouvement olympique à rendre les flux de financement pour toutes les parties prenantes encore plus transparents et à améliorer la communication avec les athlètes, l'action du CIO pour aider les athlètes cette année durant la pandémie a été mise en exergue.

En avril dernier, afin de répondre immédiatement aux besoins occasionnés par le report des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le CIO a prolongé jusqu'en 2021 les programmes de la Solidarité Olympique pour Tokyo 2020, augmentant de 25,3 millions de dollars le budget alloué par la Solidarité Olympique aux CNO pour leur préparation et leur participation aux Jeux l'été prochain.

Plus de 1 600 athlètes représentant 185 Comités Nationaux Olympiques ainsi que l'équipe olympique des réfugiés bénéficient actuellement des programmes de la Solidarité Olympique en lien avec les Jeux de Tokyo 2020 ; tous continueront à recevoir ce soutien jusqu'aux Jeux qui sont maintenant programmés du 23 juillet au 8 août 2021.

Consultations concernant la Règle 50 de la Charte olympique

Une présentation sur les consultations menées en lien avec la Règle 50 de la Charte olympique a également été faite aux membres de la commission exécutive ; ces consultations ont été entamées au début de l'été auprès des athlètes du monde entier afin de réfléchir à des moyens novateurs de permettre aux athlètes d'exprimer leurs points de vue pendant les Jeux tout en respectant l'esprit olympique.

Cette initiative a été lancée par la commission des athlètes à la suite de la Déclaration du CIO parue en juin et de la publication, en janvier 2020, des Directives applicables à la Règle 50, lesquelles ont précisé les possibilités d'expression existantes et proposé une foire aux questions des plus utiles.

Mobilisation des athlètes et programmes de soutien

La commission des athlètes a également informé les membres de la commission exécutive du soutien apporté aux athlètes tout au long de l'année 2020 via la communauté Athlete365.

De nombreux documents, webinaires et cours ont été mis à la disposition des athlètes sur plusieurs sujets, notamment la santé mentale qui est ressortie d'une récente enquête menée auprès des athlètes comme étant l'un des plus grands défis auxquels ces derniers ont dû faire face durant la pandémie.

La communauté Athlete365 vient de dépasser le chiffre impressionnant de plus 100 000 inscriptions (athlètes, olympiens et membres de l'entourage compris), renforçant ainsi les liens entre le CIO et les athlètes ainsi que la capacité à dialoguer avec eux sur des questions importantes et sur les différents programmes qui leur sont proposés, à savoir : Career+ d'Athlete365, expériences d'Airbnb avec des olympiens et des paralympiens, programme de mentorat d'Intel et Fonds de P&G Athletes for Good.

Autre projet lancé cette année et qui est déjà une réussite : le Business Accelerator d'Athlete365. Ce programme pilote de deux ans, conçu en coopération avec le professeur Yunus, prix Nobel de la paix, entend améliorer les débouchés professionnels, les possibilités de formation et les compétences de vie des athlètes. Il bénéficie du soutien de la Solidarité Olympique. Jusqu'ici, 5 500 athlètes ont déjà suivi ces cours en ligne.

Réattribution des médailles

Enfin, le point a été fait par la commission des athlètes du CIO sur les cérémonies de réattribution des médailles olympiques organisées en 2020.

À la suite de la décision prise par la commission exécutive en mai 2018, les athlètes se voient désormais offrir la chance unique de choisir le type de cérémonie qu'ils souhaitent pour recevoir la médaille olympique qui leur est réattribuée et être célébré de la meilleure manière qui soit.

En 2020, la pandémie de COVID-19 a également eu un impact sur les cérémonies qui devaient être organisées. Cela étant, deux cérémonies de réattribution des médailles olympiques ont pu avoir lieu en début d'année, ce qui porte à 28 le nombre total de cérémonies organisées depuis mai 2018.

Les deux événements se sont tenus en février lors d'une épreuve de la Coupe du monde de bobsleigh ; les membres des équipes lettones de bob à deux et de bob à quatre masculins ont reçu respectivement leurs médailles de bronze et d'or.

Sur les 28 cérémonies organisées, 13 ont eu lieu à l'occasion d'un événement organisé par un CNO, 12 lors d'une épreuve de FI, deux lors d'un événement privé et une au Musée Olympique. Force est de constater que les médaillés ont su mettre à profit les options qui leur étaient offertes pour saluer comme il se doit leurs exploits.

back to top En