skip to content
IOC/Christophe Moratal

La commission exécutive du CIO trace la voie à suivre pour les futures éditions des Jeux Olympiques

La réunion de la commission exécutive du CIO s’est terminée aujourd’hui à Lausanne sur un certain nombre de décisions importantes pour l’avenir des Jeux Olympiques.

L’approbation du programme des épreuves pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 rendra les Jeux plus jeunes, plus urbains et accueillant davantage de femmes. Le nouveau programme des épreuves verra la plus forte participation d'athlètes féminines de l'histoire olympique, tout en ajoutant des épreuves jeunes disputées en milieu urbain. Ces changements reflètent l'évolution constante du programme olympique et s'inscrivent dans le droit fil des réformes engagées avec l'Agenda olympique 2020 afin d'offrir davantage de flexibilité grâce à un programme basé sur des épreuves. 

Dans une autre décision concernant le programme olympique, la commission exécutive a approuvé la composition du programme des sports pour les Jeux Olympiques de 2024, lequel comprendra les 28 sports inscrits au programme des Jeux Olympiques de Rio 2016. S'agissant de l'admission de l'haltérophilie, la commission exécutive a décidé que cette dernière serait subordonnée à la capacité de la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF) de lui apporter la preuve, d'ici à sa réunion de décembre 2017, qu'elle a répondu ou pris des mesures pour répondre au nombre élevé de cas de dopage dans son sport, et de garantir l'intégrité de son administration et de celle de toutes ses fédérations nationales membres. 

IOC/Christophe Moratal

La commission exécutive a également décidé de présenter une proposition à la Session du CIO en vue d’attribuer simultanément l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 et celle des Jeux Olympiques de 2028. Pour cela, la commission exécutive convoque une Session extraordinaire qui aura lieu les 11 et 12 juillet prochain à Lausanne. Dans la décision rendue, la commission exécutive souligne que le fait d’avoir deux excellentes candidatures présentées par  Los Angeles et Paris constitue une occasion exceptionnelle. 


La commission exécutive a également décidé des principes qui devaient guider  l’évolution future du processus de candidature. S’exprimant en conférence de presse, le président  Thomas Bach a mis l’accent sur le fait que s’il s’agissait de saisir une occasion unique lors de l’attribution des Jeux de 2024, il était en revanche nécessaire d’apporter des modifications pour la candidature à l’organisation des Jeux Olympiques de 2026 afin de répondre à certaines difficultés liées à un processus trop onéreux et produisant trop de perdants. Durant la procédure de candidature pour les Jeux de 2026, le CIO jouera un rôle plus proactif en apportant son assistance et son soutien aux villes envisageant de présenter une  candidature. Le CIO adaptera son approche aux besoins des villes afin que celles-ci puissent présenter la meilleure proposition à leur avantage. Les mesures prises conduiront à un processus simplifié pour les villes, moyennant des coûts réduits. Cette nouvelle approche sera examinée lors de la Session extraordinaire du CIO en juillet.

back to top En