skip to content
Date
18 févr. 2002
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

La commission exécutive du CIO discute d'un manquement constaté dans le suivi des échantillons lors d'un contrôle de dopage


SALT LAKE CITY, Utah, États-Unis d'Amérique (18 février 2002)

- La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a discuté hier, 17 février, d'un manquement constaté dans le suivi des échantillons prélevés sur un athlète sélectionné au hasard, lequel athlète n'était pas qualifié pour une finale. Il s'agit là d'un cas isolé. Le manquement s'est produit durant la procédure de contrôle de dopage : un conteneur renfermant les échantillons de l'athlète n'a pas été correctement fermé, ce qui va à l'encontre des règles applicables.

En effet, en vertu de l'article 5 du chapitre VI du Code antidopage du Mouvement olympique, un manquement dans le suivi des échantillons ne fait pas partie des irrégularités minimes. Or, ces dernières sont les seules à n'avoir aucun effet sur les résultats des contrôles.

Compte tenu des circonstances, la commission exécutive du CIO a chargé la commission médicale du CIO de prendre toutes les mesures nécessaires pour que les contrôles se déroulent correctement, y compris au niveau du suivi des échantillons. La commission exécutive a également invité le comité d'organisation des Jeux Olympiques à Salt Lake City (SLOC) à prendre toutes les mesures requises pour éviter que ce type d'incident ne se reproduise. L'athlète devra subir un nouveau contrôle de dopage (hors compétition).

back to top