skip to content
Date
08 juin 2015
Tags
Tokyo 2020 , Actu CIO

La commission exécutive du CIO confirme l'emplacement des sites de huit autres sports pour Tokyo 2020

La commission exécutive (CE) du Comité International Olympique (CIO) a confirmé aujourd'hui l'emplacement des sites de huit autres sports pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. C'est la deuxième étape importante franchie dans le cadre de la révision du plan directeur des sites effectuée par le comité d'organisation de Tokyo 2020. Cette révision fait suite aux recommandations de la commission d'évaluation du CIO et à l'approbation unanime de l'Agenda olympique 2020 par les membres du CIO. Les propositions concernant les sites sont le résultat d'une étroite concertation entre le COJO et les Fédérations Internationales concernées, menée dans le respect de la vision des Jeux présentée par Tokyo 2020. Cette décision devrait permettre de réaliser une économie d'environ 700 millions de dollars américains sur le budget de construction révisé de Tokyo 2020.


En application de la décision prise par la CE, les sites des sports aquatiques, du badminton, de l'escrime, de la lutte, du rugby, du taekwondo, du triathlon et de la voile sont maintenant tous confirmés. Le triathlon et toutes les disciplines des sports aquatiques, à l'exception des épreuves de water-polo qui se tiendront désormais dans le centre international de natation Tatsumi, demeureront sur les sites proposés dans le dossier de candidature. Les sports qui seront déplacés dans des installations existantes sont : l'escrime, la lutte et le taekwondo, dont les compétitions auront lieu dans le centre des congrès Makuhari Messe; le rugby, dont les rencontres seront désormais organisées dans le stade de Tokyo; et la voile, qui se déroulera dans le port de plaisance d'Enoshima, site des Jeux de 1964. Enfin, les épreuves de badminton seront déplacées dans le centre sportif de la forêt de Musashino, actuellement en construction, qui doit également accueillir le pentathlon moderne durant les Jeux de 2020.

C'est la deuxième série de sites confirmés par la commission exécutive du CIO pour les Jeux de Tokyo 2020. Lors de sa dernière réunion à Rio de Janeiro en début d'année, la CE avait déjà validé les emplacements de 17 sports sur leurs sites d'origine et accepté d'en déplacer trois. Le nombre total de sports dont les sites sont maintenant confirmés s'élève à 26. Ces deux décisions de la CE du CIO ont abouti à une économie d'environ 1,7 milliard de dollars américains sur le budget de construction de Tokyo 2020.

La révision du plan directeur des sites menée par Tokyo 2020 et les Fédérations Internationales s'inscrit dans le droit fil de l'Agenda olympique 2020, lequel encourage les villes hôtes à utiliser, dans la mesure du possible, des sites existants et temporaires afin de réduire les coûts. Cette mesure respecte également la vision de Tokyo 2020 : les athlètes avant tout. Ces changements de sites permettront au village olympique de rester au cœur des Jeux, aussi bien dans l'esprit que sur le plan géographique, offrant ainsi aux athlètes une expérience unique tout en limitant les coûts liés aux sites et en associant davantage la population du Grand Tokyo à l'organisation des Jeux.

back to top