skip to content
IOC/Greg Martin
Date
09 juil. 2017
Tags
Actualités Olympiques , Actualités du CIO

La commission exécutive du CIO conclut sa première journée de réunion avec l'adoption de plusieurs décisions

La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a conclu aujourd'hui sa première journée de réunion à Lausanne, Suisse, avec un point de situation et l'adoption de plusieurs décisions sur divers dossiers institutionnels.

Afin d'accélérer la création d'une autorité de contrôle indépendante, la commission exécutive du CIO a donné aujourd'hui son accord de principe sur le modèle opérationnel de cette autorité. L'autorité de contrôle revêtira la forme d'une fondation suisse indépendante à but non lucratif. Elle fournira des services de contrôle de dopage aux Fédérations Internationales (FI) et aux organisateurs de grands événements afin d'aider au respect du Code mondial antidopage de manière autonome et coordonnée. La création de l'autorité de contrôle indépendante, l'un des douze principes du CIO pour un système antidopage international plus solide et indépendant afin de protéger les athlètes intègres, avait été préconisée par le Sommet olympique et entérinée par l'Agence Mondiale Antidopage (AMA).

En vue des Jeux Olympiques d'hiver qui auront lieu en février prochain, et comme l'a souligné le directeur médical et scientifique du CIO, le Dr Richard Budgett, durant le point de presse, l'autorité de contrôle indépendante sera chargée des contrôles de dopage, avec l'aide d'experts du CIO le cas échéant. Toutefois, comme ce fut déjà le cas aux Jeux à  Rio de Janeiro l’an dernier, le processus de sanction sera indépendant aux Jeux de PyeongChang 2018.  Le transfert de responsabilités est inscrit dans les Règles antidopage applicables aux Jeux d’hiver de 2018. Celles-ci ont été approuvées aujourd’hui par la commission exécutive, de même que l’ont été la politique du CIO en matière d’injections et la politique du CIO relative à certains équipements médicaux et scientifiques de CNO pour les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018.

IOC/Greg Martin

La commission exécutive a également approuvé le changement de nationalité de cinq athlètes qui concourront à PyeongChang :

  • Mme Ekaterina Avvakumova (biathlon), passant de la Fédération de Russie à la République de Corée;

  • M. Florent Claude (biathlon), passant de la France à la Belgique;

  • M. Tomaz Druml (ski / combiné nordique), passant de l’Autriche à la Slovénie;

  • M. Timofei Lapshin (biathlon), passant de la Russie à la République de Corée; et  

  • M. Steven Theolier (ski  / ski alpin), de la France aux Pays-Bas.

Par ailleurs, la commission exécutive du CIO a discuté de l’engagement pris par le CIO de venir en aide aux réfugiés dans le monde.

Pour raisons personnelles, le président d’honneur Jacques Rogge a décidé de ne pas accepter la reconduction de son mandat en tant qu’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour les jeunes réfugiés et le sport, qui a pris fin le 30 juin dernier.

Toutefois, le travail de soutien du CIO aux réfugiés se poursuit et sera même renforcé de deux manières. Le CIO examine la possibilité de créer une équipe olympique de réfugiés pour les Jeux de Tokyo 2020, et il multipliera ses efforts de collaboration avec les Nations Unies, en particulier avec le HCR par des actions dans plusieurs camps de réfugiés dans le monde. Le CNO du Qatar a annoncé aujourd’hui qu’il soutiendrait les programmes du CIO en faveur des réfugiés, comme le feront le CNO et le gouvernement du Liechtenstein. Des discussions avec un certain nombre de CNO sont en cours.

Pour terminer, la commission exécutive du CIO a donné son accord pour créer un prix destiné à récompenser les entraîneurs (IOC Coaches Lifetime Achievement Awards), tel que proposé par la commission de l’entourage des athlètes. Reconnaissant le rôle exceptionnel des entraîneurs dans la vie des athlètes sur l’aire de compétition et en dehors, cette distinction décernée chaque année permettra de récompenser une femme entraîneur et un homme entraîneur à la retraite, ayant participé à au moins une édition des Jeux Olympiques, pour leur travail émérite et leur contribution à la réussite des athlètes ainsi qu’au Mouvement olympique. 

back to top En