skip to content
Date
22 juin 2010
Tags
Actu CIO , élections des villes hôtes

La commission exécutive du CIO choisit les villes candidates 2018


La commission exécutive (CE) du Comité International Olympique (CIO) s'est réunie aujourd'hui à Lausanne pour sa troisième réunion de 2010. La commission avait un certain nombre de points à son ordre du jour, notamment les rapports des comités d'organisation des Jeux Olympiques et ceux de l'administration, sans oublier le choix tant attendu des villes candidates à l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver en 2018.

Villes candidates 2018

Sur la base du rapport du groupe de travail du CIO pour l'acceptation des candidatures, la CE du CIO a décidé aujourd'hui à l'unanimité, que les trois villes requérantes - Munich (Allemagne), Annecy (France) et PyeongChang (République de Corée)* - méritaient de passer à la deuxième phase de la procédure de candidature. La CE a toutefois demandé à Annecy de revoir son projet concernant les sites. Les villes candidates ont maintenant jusqu'au 11 janvier 2011 pour soumettre au CIO leur dossier de candidature, lequel consiste en une description détaillée de leur projet olympique. Ces dossiers seront ensuite analysés d'un point de vue technique par la commission d'évaluation du CIO pour les Jeux de 2018. Cette commission donnera son appréciation dans un rapport qui sera publié et envoyé aux membres du CIO au plus tard un mois avant l'élection. À ce stade de la procédure, la CE pourra réduire le nombre de villes qui se verront offrir la possibilité de présenter leur projet à la Session du CIO. Les villes prendront également part en mai prochain à une séance d’information sur les candidatures à l’intention des membres du CIO. L'ensemble des membres du CIO réunis pour la Session procéderont à l'élection de la ville hôte des JO de 2018 le 6 juillet 2011 à Durban.

Rapports des Jeux

La CE a par ailleurs pris note des rapports présentés aujourd'hui par les présidents des commissions de coordination des Jeux OlympiquesJean-Claude Killy (Sotchi 2014), Denis Oswald (Londres 2012) et Nawal El Moutawakel (Rio 2016). La commission a également été informée des derniers progrès concernant les projets des Jeux de 2012 à Londres et de 2016 à Rio par les présidents de leurs comités d'organisation respectifs, Sebastian Coe et Carlos Nuzman. Ces derniers ont en effet présenté l'état d'avancement de leur projet olympique depuis le dernier point fait avec la CE ainsi que leurs futures échéances. La commission a également été informée des derniers progrès du comité d'organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Singapour, alors que nous sommes à J-53 de leur coup d'envoi !

La CE a entendu également aujourd’hui le compte rendu de la situation de certains Comités Nationaux Olympiques, à savoir celui du Koweït et de l’Inde.
 
Le CNO du Koweït demeure suspendu jusqu’à ce que le problème avec les autorités gouvernementales du pays soit résolu. Néanmoins, afin de protéger les droits des athlètes, la CE a décidé que les athlètes koweïtiens pourraient participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Singapour sous les couleurs du drapeau olympique, dans le cas où la situation ne serait pas normalisée d’ici là.
 
Concernant l’Inde, une réunion constructive a eu lieu vendredi dernier entre le CIO, le CNO indien et des représentants du gouvernement afin d’examiner la situation générale du mouvement olympique et sportif en Inde. Toutes les questions actuellement en suspens ont été longuement discutées et réglées. Il a été convenu que le CNO et le mouvement olympique indien mettraient en œuvre les principes élémentaires de bonne gouvernance conformément à la Charte olympique, que le gouvernement indien respecterait pleinement l’autonomie du mouvement olympique indien et que toutes les parties  travailleraient ensemble pour établir une collaboration fructueuse basée sur le respect mutuel et la compréhension. La CE s’est déclarée très satisfaite de cette issue mais a également souligné que le CIO suivrait l’évolution de la situation et veillerait à ce que la Charte olympique soit respectée en Inde. 

* Les villes sont citées dans l’ordre du tirage au sort.

back to top