skip to content
Date
09 déc. 2015
Tags
Tokyo 2020 , Actu CIO

La commission exécutive du CIO approuve quatre autres sites à Tokyo

La commission exécutive (CE) du Comité International Olympique (CIO) a confirmé aujourd’hui les emplacements des sites des épreuves cyclistes aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, après une consultation étroite entre l’Union Cycliste Internationale (UCI), le comité d’organisation de Tokyo 2020 et le CIO.

La finalisation de ces sites marque une autre étape majeure dans la révision du plan directeur effectuée par Tokyo 2020 suite aux recommandations de la commission d’évaluation du CIO et à l’approbation unanime de l’Agenda olympique 2020 par les membres du CIO.

Conçu pour faire vivre une expérience inoubliable aux athlètes et aux spectateurs et laisser un héritage post-olympique important au cyclisme japonais, le plan directeur des sites a été élaboré dans le droit fil de l’Agenda olympique 2020 – en mettant l’accent sur la rentabilité, la durabilité et l’héritage – et conformément à la vision des Jeux de Tokyo 2020. Les sites qui seront utilisés pour les épreuves de cyclisme en 2020 seront les suivants :

• Les courses sur route et contre-la-montre auront lieu dans la ville de Tokyo, avec un départ et une arrivée à l’emblématique Palais impérial et un parcours qui passera par les principaux sites remarquables de Tokyo.

• Les épreuves de BMX se dérouleront à Ariake, au centre de Tokyo, dans une installation temporaire construite spécialement à cet effet et d’une capacité de 5 000 places assises.

• Les épreuves de cyclisme sur piste se tiendront au Centre cycliste japonais à Izu, dans la préfecture de Shizuoka, à environ 120 km de Tokyo. Le vélodrome existant fera l’objet d’importantes rénovations et sa capacité en places assises sera accrue.

• Les épreuves de VTT auront également lieu au Centre cycliste d’Izu, sur un parcours existant adjacent au vélodrome, qui sera rénové pour répondre aux normes olympiques. Le parcours aura pour toile de fond le spectaculaire mont Fuji.

Cette décision devrait permettre d’économiser encore quelque 10 milliards JPY (100 millions USD) sur le budget de construction révisé de Tokyo 2020. Cela signifie que l’économie globale devrait désormais atteindre environ 180 milliards JPY (1,8 milliard USD).

L’expérience des athlètes sera garantie car tous les athlètes et officiels d’équipe qui concourront sur le site d’Izu pourront séjourner au village olympique principal. Pendant leurs compétitions, ils séjourneront dans un village satellite situé à proximité du site sur lequel se dérouleront les épreuves.

Dans le cadre d’un plan plus vaste de mise en valeur du sport et d’héritage post-olympique, la fédération cycliste japonaise et les autorités locales se sont engagées à accroître leur soutien au Centre cycliste japonais afin d’établir un centre cycliste complet bénéficiant de multiples soutiens. En effet, la fédération cycliste japonaise, les autorités municipales de la ville d’Izu, l’association japonaise de keirin et d’autres parties prenantes se sont engagées à apporter un soutien continu aux programmes nationaux d’entraînement cycliste.

La révision du plan directeur des sites a été effectuée par Tokyo 2020 et les Fédérations Internationales dans l’esprit de l’Agenda olympique 2020, qui encourage les villes hôtes à utiliser chaque fois que cela est possible des sites existants et temporaires afin de réduire les coûts, et conformément au concept de Tokyo 2020, “les athlètes d’abord”. Les changements ainsi approuvés visent à s’assurer que les athlètes vivront une expérience formidable aux Jeux, tout en réduisant les coûts des sites et en mobilisant davantage la population du Grand Tokyo et du Japon.

back to top En