skip to content
Date
13 janv. 2011
Tags
Actualités Olympiques , Espace des athlètes

La commission exécutive conclut sa première réunion de 2011


La première réunion de l'année de la commission exécutive (CE) du Comité International Olympique (CIO) s'est achevée aujourd'hui, jeudi 13 janvier, à Lausanne. Cette date coïncide également avec le début du compte à rebours (jour J-365) avant les tout premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver à Innsbruck, Autriche, lesquels se dérouleront du 13 au 22 janvier 2012.

Alors que les festivités du compte à rebours battent leur plein à Innsbruck, les membres de la CE réunis au siège du CIO ont pris des décisions sur un certain nombre de points, allant de l'échéancier pour la procédure de candidature à l'organisation des Jeux Olympiques de 2020 aux questions en rapport avec les Comités Nationaux Olympiques (CNO).

Les athlètes et leur entourage

La séance de travail conjointe entre la CE et la commission des athlètes du CIO a donné le coup d'envoi de ces deux jours de réunion. Parmi les sujets à l'ordre du jour, le développement prometteur du programme de suivi de carrière des athlètes – auquel ont participé jusqu'ici 6 800 athlètes de 27 CNO – la lutte contre le dopage, le succès des tout premiers JOJ en août dernier à Singapour et le 5e Forum international des athlètes qui se tiendra à Colorado Springs (États-Unis) en octobre. Les membres de la CE et les représentants des athlètes ont également échangé leurs points de vue sur la commission de l'entourage, laquelle a récemment été créée à la suite d'une recommandation du Congrès olympique de 2009 et s'est réunie pour la première fois le mois dernier. La commission de l'entourage s'est vu confier les questions liées à la gestion de tous les aspects de la carrière d'un athlète, notamment celles relatives aux entraîneurs, agents, parents et sponsors.

Approbation de l'échéancier relatif à la procédure de candidature pour les Jeux de 2020

Les membres de la CE se sont entendus sur l'échéancier relatif à la procédure de candidature pour les Jeux Olympiques de 2020 que le CIO distribuera à tous les CNO courant janvier. Les CNO ont jusqu'au 1er septembre 2011 pour soumettre le nom d'une ville requérante, et ces villes auront ensuite jusqu'au 15 février 2012 pour faire parvenir leurs dossiers de candidature et lettres de garantie au CIO. L'élection de la ville hôte des Jeux Olympiques de 2020 se déroulera le 7 septembre 2013 lors de la 125e Session du CIO à Buenos Aires, Argentine.

La commission d'éthique compte un nouveau membre

L'ambassadeur espagnol et secrétaire général de l'Union Latine, José Luis Dicenta Ballester, a été nommé à la commission d'éthique pour un mandat de quatre ans. Il remplace l'ambassadeur péruvien, Javier Pérez de Cuéllar.

Comités Nationaux Olympiques

La CE a également abordé diverses questions en rapport avec plusieurs CNO, dont ceux des Antilles néerlandaises, du Ghana, de l'Inde et du Panama.

Antilles néerlandaises : À la lumière de la nouvelle structure institutionnelle et constitutionnelle en vigueur depuis le 10 octobre 2010, la commission exécutive du CIO a examiné avec soin la situation du CNO des Antilles néerlandaises et des athlètes des cinq îles qui composaient ce territoire. 

En application de la Charte olympique, et compte tenu du fait qu'à la suite de la dissolution officielle des Antilles néerlandaises le 10 octobre 2010, ce territoire n'a plus d'existence juridique, la commission exécutive du CIO a pris les décisions suivantes :  

1.     proposer que la prochaine Session du CIO qui se tiendra à Durban (juillet 2011) retire la reconnaissance du CIO au CNO des Antilles Néerlandaises (avec plusieurs mesures d’accompagnement pour les athlètes admissibles aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres);

2.     demander une coopération étroite de la part des FI concernées visant (i) à préserver les intérêts des athlètes et à opérer une transition en douceur dans le cadre de leurs compétences et de leurs compétitions, et (ii) à garantir l’application des dispositions prises par le CIO vis-à-vis des athlètes pour les Jeux de 2012 à Londres;

3.     confirmer qu’au vu des règles de la Charte olympique actuellement en vigueur, aucun nouveau CNO ne pourra être reconnu sur aucune des cinq îles qui composaient les "Antilles Néerlandaises" jusqu’au 10 octobre dernier.

Ces décisions ont été prises en application de la Charte olympique ainsi que dans le but de préserver et protéger autant que possible les intérêts des athlètes de ces îles.

Ghana: Le CIO a déployé tous ses efforts pour aider à résoudre la situation conflictuelle que le CNO du Ghana connaît depuis 18 mois et trouver une solution à long terme avec toutes les parties concernées. 

Cependant, au vu de l’absence manifeste de coopération de la part du gouvernement du Ghana et du non-respect de l’engagement écrit de ce dernier de prendre toutes les mesures nécessaires pour réviser la loi sur le sport avant la fin 2010 de manière à garantir le fonctionnement du CNO et du Mouvement olympique de ce pays en totale autonomie et conformément à la Charte olympique, la commission exécutive du CIO se voit contrainte de décider de suspendre le CNO ghanéen afin de protéger le Mouvement olympique au Ghana sur la base des dispositions de la Charte olympique, en particulier la Règle 28.9, et avec toutes les conséquences prévues par celle-ci.

Inde : Comme discuté et convenu lors d’une réunion tenue le 18 juin 2010 à Lausanne entre le CIO, le CNO et des représentants du gouvernement indien, il a été rappelé ce qui suit :

(i)    D’une part, le CNO doit convoquer une assemblée générale en vue d’examiner et d’adopter les nouveaux statuts du CNO, lesquels ont été révisés en collaboration avec le CIO afin d’être mis en conformité avec la Charte olympique et d’améliorer la bonne gouvernance du CNO; et

(ii)   D’autre part, le gouvernement doit respecter pleinement l’autonomie du CNO et du Mouvement olympique en Inde conformément à la Charte olympique.

Après avoir analysé la situation avec soin, la commission exécutive du CIO a constaté qu’un certain nombre de points n’étaient toujours pas réglés. En conséquence, si la situation n’évolue pas de manière positive, la commission exécutive du CIO envisagera de prendre des mesures appropriées qui pourraient porter gravement préjudice à la représentation et à la participation de l’Inde aux Jeux Olympiques et aux prochaines manifestations sportives internationales.

Panama : Les derniers développements concernant le cas du Panama ont été présentés à la commission exécutive du CIO. Cette dernière a pris note avec grande satisfaction de la récente décision de justice rendue par les autorités du Panama visant à ré-instituer juridiquement le CNO et à rétablir dans leurs fonctions les membres légitimes du comité directeur reconnus par le CIO. La commission exécutive du CIO suivra la situation de près jusqu’à mise en application effective de cette décision.

back to top En