skip to content
IOC/Greg Martin

La commission exécutive approuve un nouveau site pour Tokyo 2020

Au cours de sa deuxième journée de réunion à Lausanne, la commission exécutive du CIO a entendu les rapports des comités d’organisation de PyeongChang, Tokyo et Beijing sur l’avancement des préparatifs de leurs Jeux Olympiques respectifs.

Après la présentation faite par l’équipe de Tokyo 2020, la commission exécutive a confirmé le stade  Kashima (Ibaraki) comme site pour accueillir des matches de football aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Situé dans la ville de Kashima, dans la préfecture d’Ibaraki, le stade de Kashima est l’un des plus grands stades de football du Japon. Le stade, qui est connu pour son ambiance extraordinaire, avait été endommagé lors du tremblement de terre de  2011, mais il est à nouveau pleinement opérationnel grâce à l’aide reçue de la FIFA et de divers partenaires.

Le comité d’organisation de Tokyo 2020 a également réaffirmé sa détermination à trouver des solutions pour alléger son budget, tout en assurant que l’ensemble du Japon se sente inspiré par les Jeux Olympiques à travers des initiatives telles que le projet de conception des médailles, le processus de sélection de la mascotte, et la tournée nationale de présentation du drapeau olympique et paralympique.

Sous la conduite de son vice-président exécutif Jae-youl Kim, une délégation du comité d’organisation de PyeongChang 2018 était présente à Lausanne pour informer les membres de la commission exécutive des progrès réalisés dans la préparation des prochains Jeux Olympiques d’hiver. À 240 jours de l’ouverture des Jeux en République de Corée, les logements du village olympique et du village des médias de PyeongChang ont déjà tous été vendus dans le cadre de l’héritage post-olympique. Les logements du village olympique de  Gangneung sont également très demandés, avec environ sept offres par logement.

Après avoir organisé avec succès, au cours de la saison dernière, 22 épreuves tests pour les Jeux Olympiques d’hiver, un exercice qui a permis de peaufiner la préparation des différentes infrastructures,  l’équipe de PyeongChang 2018 s’attache maintenant à mobiliser le public, ainsi qu’à revoir les plans visant à assurer les meilleures conditions possibles pour les spectateurs et les athlètes.  

Le président du CIO, Thomas Bach, et la présidente de la commission de coordination, Gunilla Lindberg, ont évoqué  le solide soutien manifesté par le président fraîchement élu de la République de Corée, Jae-in Moon, en faveur des Jeux de PyeongChang 2018 à la suite de leur récente réunion.

Le président de la commission de coordination des Jeux de Beijing 2022, Alexander Zhukov, a présenté pour sa part les principales priorités du comité d’organisation de Beijing, lesquelles comprennent la finalisation du plan directeur des sites, la collaboration avec les Fédérations Internationales pour sélectionner les responsables des différents sports et l’élaboration plus poussée du concept de Jeux d’hiver “verts, intégrateurs, ouverts et propres”.

back to top En