skip to content
Date
05 déc. 2003
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

La commission exécutive approuve les recommandations de la commission d'éthique




La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a entendu ce matin le rapport de la commission d'éthique sur ses activités et sur différents dossiers de plaintes déposées récemment.



Dans la plainte déposée par M. Goijman, ancien président de la fédération argentine de volleyball (FAV), contre la Fédération Internationale de Volleyball (FIVB) et son président, le Dr Rubén Acosta Hernández, membre du CIO, la commission exécutive a noté que, certains aspects de cette plainte étant soumis aux tribunaux d’État, la commission d'éthique ne pourra les traiter qu’à l’issue des décisions de justice.



Dans la plainte déposée par l’Organisation sportive panaméricaine (ODEPA) contre la Fédération Internationale de Volleyball (FIVB), la commission exécutive a approuvé la recommandation de la commission d'éthique de rappeler à la FIVB son obligation de respecter les principes fondamentaux de la Charte Olympique, notamment le droit au sport reconnu aux athlètes et le droit à la pratique du sport sans discrimination d’aucune sorte. Ce rappel pourra se faire par une lettre du CIO.



Dans la plainte déposée par la Fédération Internationale de Volleyball (FIVB) et son président, le Dr Rubén Acosta Hernández, contre M. Mario Vázquez Raña, membre du CIO et président de l’Organisation sportive panaméricaine (ODEPA), la commission exécutive a souscrit au fait que M. Vázquez Raña n’a pas personnellement porté atteinte à la réputation du Mouvement olympique ni violé la règle de la confidentialité. La commission exécutive a également approuvé la recommandation de rappeler à la FIVB, à l’ODEPA et aux deux membres du CIO concernés le principe fondamental de la Charte Olympique selon lequel l’esprit de compréhension mutuelle, d’amitié et de solidarité doit être respecté au sein du Mouvement olympique, non seulement dans les relations entre les membres du CIO, mais aussi entre les différentes composantes du Mouvement olympique, et que l’obligation de réserve est indispensable au respect de cet esprit.

back to top