skip to content
IOC/Greg Martin
Tokyo 2020

La commission exécutive approuve les principes de qualification en boxe pour Tokyo 2020


Pour faire suite aux recommandations faites le 22 mai 2019 de maintenir le tournoi de boxe dans le programme de Tokyo 2020 tout en suspendant la reconnaissance de la Fédération Internationale de Boxe (AIBA), la commission exécutive réunie ce jour a ajouté des propositions supplémentaires pour assurer le déroulement des épreuves de qualification et du tournoi de boxe aux Jeux de Tokyo 2020. Ces propositions entreront immédiatement en vigueur si la Session du CIO approuve les recommandations que la commission exécutive a formulées en date du 22 mai 2019.

La décision de la commission exécutive porte sur deux points :

  • Le programme des épreuves aux Jeux de Tokyo 2020

  • Le système de qualification pour Tokyo 2020 

Programme des épreuves aux Jeux de Tokyo 2020

Le tournoi de boxe sera disputé dans 13 catégories de poids, huit pour les hommes et cinq pour les femmes (contre dix pour les hommes et trois pour les femmes aux Jeux de Rio 2016), comme d'ores et déjà approuvé par la commission exécutive en juin 2017.

Les catégories de poids confirmées sont :

Épreuves masculines (8)

Poids mouches (48 – 52 kg)

Poids plumes (52 – 57 kg)

Poids légers (57 – 63 kg)

Poids mi-moyens (63 – 69 kg)

Poids moyens (69 – 75 kg)

Poids mi-lourds (75 – 81 kg)

Poids lourds (81 – 91 kg)

Poids super-lourds (+91 kg)

Épreuves féminines (5)

Poids mouches (48 – 51 kg)

Poids plumes (54 – 57 kg)

Poids légers (57 – 60 kg)

Poids mi-moyens (64 – 69 kg)

Poids moyens (69 – 75 kg)

Système de qualification pour Tokyo 2020
  • La proposition tient compte d'une nouvelle répartition des quotas pour renforcer l'équilibre entre les sexes, répartition qui augmenterait de 25 % le quota de femmes précédemment approuvé par la commission exécutive en juin 2017.

  • Le quota global de 286 athlètes est maintenu et sera constitué de 186 hommes et 100 femmes (contre 250 hommes et 36 femmes aux Jeux de Rio 2016).

  • La répartition au niveau continental a été basée sur la participation et les résultats aux deux dernières éditions des Jeux Olympiques et à deux championnats du monde afin d'illustrer le rayonnement mondial de la boxe.

  • Au total, quatre épreuves continentales de qualification seront organisées (épreuve combinée pour l'Asie et l'Océanie), plus une épreuve mondiale de qualification. Toutes les épreuves de qualification se dérouleront entre janvier et mai 2020. Les villes hôtes des épreuves de qualification seront ciblées et sélectionnées dans les pays qui ont récemment accueilli ou qui accueilleront prochainement des Jeux Olympiques.

Le document complet (en anglais) peut être consulté ici.

"Ces recommandations visent à maintenir les athlètes au cœur des Jeux Olympiques, en protégeant leur expérience et leur droit de concourir", a déclaré Morinari Watanabe, membre du CIO et président de la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG), en charge du groupe de travail spécial sur la boxe. "Elles respectent également pleinement les principes d'inclusion et d'universalité, augmentent l'équilibre entre les sexes et établissent des critères de participation équitables pour les athlètes du monde entier, assurant une représentation diversifiée et complète".

Toutes ces propositions sont le résultat d'un processus de consultation approfondi mené par le président du groupe de travail spécial sur la boxe, M. Morinari Watanabe, auprès de  diverses parties prenantes, dont le comité d'organisation des Jeux de Tokyo 2020, l'Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO), ainsi que des experts en boxe.

Le groupe de travail chargé d'assurer le déroulement des épreuves de qualification et du tournoi de boxe aux Jeux de Tokyo 2020, présidé par M. Watanabe, a été constitué et confirmé comme suit (par ordre alphabétique) :

  • M. William Frederick BLICK (UGA), membre du CIO

  • M. Willi KALTSCHMITT LUJAN (GUA), membre de la commission exécutive du CIO

  • Mme Aya MAHMOUD MEDANY (EGY), membre de la commission des athlètes du CIO

  • M. Marius VIZER (AUT), président de la Fédération internationale de judo (IJF)

Un groupe technique de boxe apportera en outre son assistance sur le plan administratif pour aider à guider la prise de décision du groupe de travail, tandis qu'aucune ligue de boxe professionnelle ni aucun membre de l'ancienne direction de l'AIBA ne seront représentés dans le groupe de travail.

Ces recommandations constituent la dernière étape d'un processus qui a permis d'identifier des sujets de préoccupation concernant l'AIBA, en particulier dans les domaines des finances, de la gouvernance, de l'éthique, de l'arbitrage et du jugement. La commission exécutive du CIO a ensuite décidé en novembre 2018 d'ouvrir une enquête sur l'AIBA. Cela a conduit à la création d'un comité d'enquête qui a publié son rapport en mai 2019, qui a servi de base à la recommandation de la commission exécutive du CIO de suspendre la reconnaissance de l'AIBA tout en maintenant le tournoi de boxe aux Jeux de Tokyo 2020.

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,4 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Séquences filmées de qualité professionnelle

http://iocnewsroom.com/

Vidéos

YouTube : www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement. Consultez ces photos sur Flickr.

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org.

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook and YouTube.

back to top En