skip to content
élections des villes hôtes

La commission d’évaluation du CIO confirme la passion et l’expertise du projet de Milan-Cortina façonné par l’Agenda olympique 2020

La commission d’évaluation du Comité International Olympique (CIO) a conclu aujourd’hui une visite de travail de cinq jours en Italie, durant laquelle elle a vérifié que la candidature de Milan-Cortina aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2026 intégrait bien les recommandations de l’Agenda olympique 2020.


Le projet prévoit de recourir au maximum à des sites qui peuvent se prévaloir d'être aisément reconnus grâce aux sports d’hiver qui s'y pratiquent, et à des personnes locales qui sont passionnées par l’organisation de manifestations de niveau mondial année après année.

La visite en Italie a débuté mardi 2 avril et comprenait un tour des sites, des réunions et des discussions avec l’équipe de candidature ainsi que d’autres parties prenantes.

Le président de la commission d’évaluation, Octavian Morariu, a déclaré : “Nous avons été impressionnés par le large soutien politique de tous les niveaux du gouvernement. Après ces cinq jours passés en Italie, nous pouvons également dire que le soutien populaire massif n’est pas une surprise. Dans toutes les villes que nous avons visitées, nous avons rencontré des athlètes italiens et des organisateurs qui savent ce qu’ils font et qui sont passionnés par ce qu’ils font. L’Agenda olympique 2020 a permis de sélectionner des sites qui se sont forgé une forte identité grâce au sport. Et nous avons été heureux d’apprendre que les Jeux pouvaient s’aligner sur les objectifs locaux de la ville en termes de développement, de durabilité environnementale et de croissance économique.”

FERDINANDO MEZZELANI/MILAN-CORTINA 2026

Le président du Comité National Olympique italien (CONI), Giovanni Malagò, a déclaré pour sa part : “Nous avons évalué les meilleures chances pour notre pays de participer à ce processus de candidature. Le résultat a été d’associer deux régions fantastiques, la Lombardie et la Vénétie, et deux villes, Milan et Cortina, soutenues par d’autres régions, dans un mélange très spécial d’histoire, de tradition et de beauté. Grâce à l’Agenda olympique 2020, nous pouvons être candidats aujourd’hui et choisir des sites existants qui comptent parmi les meilleurs d’Europe et du monde dans leurs disciplines.”

Les membres de la commission se sont également entretenus avec le vice-Premier ministre italien, Matteo Salvini, le sous-secrétaire d’État en charge du sport, Giancarlo Giorgetti, les maires de Milan et Cortina, Giuseppe Sala et Gianpietro Ghedina, les gouverneurs de Lombardie et Vénétie, Attilio Fontana et Luca Zaia, ainsi que des représentants des autres régions et villes qui devraient accueillir des épreuves et le secteur des entreprises.

Octavian Morariu a ajouté : “Comme nous avons pu le voir cette semaine, profiter de la flexibilité apportée par l’Agenda olympique 2020 requiert des solutions créatives dans des domaines tels que l’expérience des athlètes ou la capacité des sites. Ce que nous avons entendu jusqu’ici à ces sujets est positif et repose sur de bonnes bases, qui doivent être renforcées à mesure que le projet se développe.”

À présent que les visites aux villes candidates de Stockholm-Åre et Milan-Cortina* sont terminées, la commission d’évaluation préparera un rapport objectif soulignant les enjeux et perspectives de chaque candidature. Le but est d’aider les membres du CIO à prendre leur décision lorsqu’ils éliront la ville hôte lors de la Session du CIO qui se tiendra à Lausanne, Suisse, le 24 juin prochain.

*Les villes sont citées dans l’ordre du tirage au sort effectué par la commission exécutive du CIO.

back to top En