skip to content
élections des villes hôtes

La commission d'évaluation du CIO atteste de la durabilité du projet de Stockholm-Åre conformément à l'Agenda olympique 2020

Après une visite de cinq jours dans les villes de Stockholm, Åre et Falun, la commission d'évaluation du Comité International Olympique (CIO) a aujourd'hui attesté que la candidature suédoise à l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver de 2026 adhérait pleinement aux réformes de l'Agenda olympique 2020.


Le projet olympique suédois tire en effet le meilleur parti des infrastructures existantes dans ces villes, ainsi que du centre des sports de glisse situé à Sigulda, en Lettonie.  La candidature profite aussi de la passion nationale pour les sports d'hiver et de l'expérience des opérateurs locaux et des volontaires pour organiser des épreuves de Championnats du monde et de Coupes du monde depuis des décennies.

La commission était en Suède depuis le mardi 12 mars pour visiter les sites potentiels, assister à des présentations et échanger avec le comité de candidature et les parties prenantes concernées.

Ainsi que l'a déclaré Octavian Morariu, président de la commission d'évaluation : "La Suède a toujours montré la voie en matière de développement durable et s'est engagée à atteindre les objectifs mondiaux et à innover dans ce domaine. C'est aussi l'une des principales préoccupations du Mouvement olympique. Nous sommes très satisfaits que la priorité accordée à l'héritage et à l'environnement trouve un écho auprès du peuple suédois."

Le directeur général du comité de candidature de Stockholm-Åre, Richard Brisius, a, pour sa part, indiqué : " Dans ce pays, nous aimons les sports d'hiver. Nous disposons des installations et des capacités organisationnelles nécessaires. Notre vision met l'accent sur la durabilité, la santé publique et l'élaboration d'un projet qui ne concernera pas seulement les Jeux, mais qui ira bien au-delà de 2026."

Harald Tydén/Stockholm-Åre 2026

Au cours de la semaine, les membres de la commission d'évaluation ont pris note des déclarations de la ministre suédoise de la Culture et des Sports, Amanda Linda, des maires de Stockholm et d'Åre, Anna König Jerlmyr et Daniel Danielsson, de la secrétaire d'État à l'Éducation et aux Sciences de Lettonie, Liga Lejina, des gouverneurs et maires des régions et autres municipalités proposées pour accueillir des épreuves, et des représentants du monde des entreprises.

Octavian Morariu a par ailleurs ajouté : "Nous avons été informés, y compris de la part des autorités publiques, qu'il restait du travail à faire pour mieux définir les rôles et les responsabilités des différentes parties prenantes. Nous sommes heureux de constater que le soutien du public ne cesse d'augmenter."

Dans le cadre de son travail continu avec les villes candidates, la commission d'évaluation du CIO rassemblera toutes les informations recueillies pour produire un rapport qui reflète avec précision la réalité sur le terrain. Les membres du CIO disposeront ainsi d'une base objective pour prendre leur décision le 24 juin lors de l'élection de la ville hôte pendant la Session de l'organisation à Lausanne, Suisse.

Les membres de la commission d'évaluation se rendront à Milan-Cortina du 2 au 6 avril.

back to top En