skip to content
Date
02 avr. 2001
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

LA COMMISSION D’ETHIQUE DU CIO ETABLIT DES DIRECTIVES POUR LA CAMPAGNE PRESIDENTIELLE


Lausanne, le 2 avril 2001 - L’objectif est d’assurer une campagne conforme à la morale, juste et digne pour le plus haut poste du Mouvement olympique -

La commission d’éthique du Comité International Olympique (CIO) a émis, à la suite de sa réunion qui s’est tenue aujourd’hui à Lausanne, des directives concernant la conduite appropriée à tenir par les candidats à la présidence du CIO. S’inspirant du Code d’éthique du CIO et des Règles 20 et 25 de la Charte Olympique, les nouvelles directives indiquent aux candidats l’attitude qu’ils devront adopter lorsqu’ils entreront en relation avec d’autres membres du CIO, des tiers, les médias, d’autres candidats, ainsi que l’administration du CIO.

“Bien entendu, nous faisons confiance aux candidats, mais nous avons entrepris d’établir des directives afin que chacun d’eux sache parfaitement ce qu’il doit faire et ne pas faire” a déclaré le juge Kéba Mbaye, président de la commission d’éthique.

S’il est prouvé que les directives n’ont pas été respectées, la commission d’éthique dénoncera cette infraction publiquement et de sa propre autorité ou lancera un avertissement au candidat en question. Toute partie intéressée sera autorisée à porter à l’attention de la commission d’éthique une infraction présumée aux directives.

La commission a établi les directives durant sa réunion à laquelle ont participé M. Robert Badinter, ancien président du Conseil constitutionnel français, Mme Charmaine Crooks, membre du CIO ayant participé à cinq éditions des Jeux Olympiques, M. Kurt Furgler, ancien Président de la Confédération suisse, M. Chiharu Igaya, membre du CIO, médaillé d’argent et chef d’entreprise, et Sir Ninian Stephen, ancien juge à la haute cour d’Australie et gouverneur général d’Australie. La réunion était présidée par le juge Kéba Mbaye, vice-président du CIO et ancien vice-président de la Cour Internationale de Justice.

Texte des directives:


DIRECTIVES RELATIVES
A
L’ELECTION DU PRESIDENT DU CIO
---------------
La Commission d’Ethique du CIO,
Vu les Règles 25 et 20 paragraphes 1.3 et 2.7 de la Charte Olympique,
Vu le Code d’Ethique,
Considérant qu’il est de l’intérêt du CIO et des candidats à la présidence de cette institution que règne au cours de la campagne (dont chaque candidat choisit les voies et les méthodes qu’il entend utiliser) le respect des «principes éthiques fondamentaux universels», un des fondements de l’olympisme ;
Considérant qu’il est essentiel que pendant cette campagne soit observée l’égalité entre les candidats et que règne une atmosphère de respect mutuel entre eux ;
Considérant que, sans mettre en question la confiance dont jouissent les candidats, l’élaboration et la publication de directives obéit à la nécessité d’assurer une certaine harmonisation dans leurs comportements et de prévenir les excès que leurs sympathisants pourraient être appelés de bonne foi à commettre ;
Edicte :
Au cours de la période précédant les élections et à compter de la date de notification des présentes directives, les Règles ci-après seront appliquées.
I - COMPORTEMENT GENERAL DES CANDIDATS
1. - Chaque candidat a le droit de promouvoir sa candidature sous réserve du respect des prescriptions des présentes directives.
2. - La promotion d’une candidature doit se dérouler avec dignité et mesure.
3. - Le comportement des candidats doit être conforme aux prescriptions du Code d’Ethique du CIO.
4. - Toute information qu’un candidat entend donner sur ses vues comme futur Président du CIO, doit se présenter sous forme d’un document marqué «confidentiel».
II - RAPPORTS AVEC LES MEMBRES DU CIO
1. - Voyages :
Les voyages que les candidats sont appelés à effectuer en vue de la promotion de leur candidature doivent être limités pour que soient évitées des dépenses excessives, facteur d’inégalité entre les candidats.
2. - Réunions :
Aucune réunion, aucun rassemblement de quelque nature que ce soit ne peut se tenir dans le cadre de la promotion d’une candidature.
3. - Présents :
Les candidats ne peuvent en aucun cas et sous aucun prétexte, donner des cadeaux ou procéder à des dons, présents ou accorder des avantages, quelle qu’en soit la forme.
4. - Promesses :
Aucune promesse, aucun engagement à exécuter et quel que soit le moment de cette exécution ne doit être souscrit par un candidat au profit direct ou indirect d’un membre, d’un groupe de membres, d’une organisation ou d’une région.
5. - Visites :
Les membres doivent s’abstenir de rendre visite aux candidats sous quelque prétexte que ce soit.
6. Déclarations:
Le vote étant secret, il est interdit aux membres, individuellement ou collectivement, d’annoncer sous quelque forme que ce soit leur intention de vote ou d’inviter à voter pour un candidat.
III - RAPPORTS AVEC LES TIERS
1. - Mandat impératif :
Les candidats ne doivent accepter aucun mandat impératif émanant de qui
back to top