skip to content
Date
16 sept. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO , Badminton

La Chine pour un doublé, le Sri Lanka pour une première en badminton à Nanjing

Alors que la Chine remporte les médailles d’or des simples hommes et dames des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing, le Sri Lanka obtient son premier podium olympique en dehors de l’athlétisme à l’occasion du double mixte international !

Les 32 joueurs et 32 joueuses engagés dans le tournoi de Badminton, sur les trois courts du Gymnase de l’Institut des Sports de Nanjing, ont disputé les simples et le double mixte international sur six journées de compétition. Dans les trois tournois, ils ont tout d’abord été répartis dans huit poules de quatre joueurs/paires au premier tour. Les huit meilleurs de chaque poule se sont qualifiés pour les quarts de finale, pour la deuxième phase à élimination directe. Toutes les finales ont eu lieu le vendredi 22 août.

He Binjiao et Shi Yuqi  assurent le doublé en simple pour la Chine

Dans la finale féminine, He Binjiao a battu la numéro un mondiale junior japonaise Akane Yamagushi en sauvant une balle de match dans le second set avant de l’emporter 22-24, 23-21, 21-17. Elle a ainsi pris sa revanche après sa défaite subie face à la même adversaire lors des Championnats du monde junior en avril 2014. 

Après avoir reçu sa médaille, He Bingjiao, très émue, a plaisanté : « Je suis très calme. Je ne peux pas décrire ce que je ressens. Là, je veux rire et pleurer en même temps. J’étais sensée exploser de joie à la fin du match, mais en fait j’étais au bord des larmes ! » Très déçue, Yamagushi a quant à elle expliqué : « Cette fois, elle m’a débordée, j’ai senti qu’elle me mettait une grosse pression. »

Du côté du simple hommes, la République populaire de Chine s’était assurée de l’or et de l’argent dès la veille, avec les victoires de Shi Yuqi et de Lin Guipu en demi-finales, respectivement face à l’Indien Aditya Johsi (2 sets à 0) et l’Indonésien Anthony Sinisuka Ginting (2 sets à 1). Dans cette finale, Shi Yuqi a dominé Lin Guipu en deux sets (21-15, 21-19).

Après sa victoire, Shi a remarqué que « Lin a souvent gagné ces derniers temps. J’ai perdu contre lui un grand nombre de fois. Mais remporter le premier jeu m’a donné confiance. C'est le fruit de mon entraînement. J’ai travaillé sur ma volonté et sur mon endurance. »

Lin s’est montré philosophe : « On est soit coéquipiers, soit rivaux. Là, on est en compétition, donc c’est évidemment le second cas. À la fin, il n’y a qu’une médaille d’or, un seul vainqueur. J’ai bien joué durant tout le tournoi, cette défaite n’annule pas le bon travail réalisé. La différence aujourd’hui, c'est que j’étais peut-être plus anxieux. Par ailleurs, j’ai laissé beaucoup d’énergie dans les 70 minutes de ma demi-finale face à Ginting, hier. »

Les matches pour les médailles de bronze sont revenus chez les dames à la Thailandaïse Busanan Ongbamrungphan qui a pris le meilleur sur la Chinoise de Taipei Lee Chia Hsin (2 sets à 0) et chez les hommes à Anthony Sinisuka Ginting qui a battu Aditya Johsi sur le même score de 2 sets à 0.

Le doublé chinois en simple répète l’exploit qui fut réalisé par le Thaïlande aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Singapour 2010.

Double mixte : Première médaille hors athlétisme pour le Sri Lanka

Dans le double mixte, qui réunissait des équipes constituées d’athlètes de différents pays, un langage commun et une approche détendue se sont révélés des éléments cruciaux de la victoire finale du Malaisien Cheam June Wei et de la joueuse de Hong Kong, Chine, Ng Tsz Yau.  « Le double mixte est amusant et ça fera de beaux souvenirs », confie Cheam, tandis que la médaillée d’argent Lee Chia-Hsin associée au Japonais Kanta Tsumeyama  reconnaissait être plus touchée par la défaite qu’elle ne l’aurait imaginé. « Avant la compétition, je pensais que nous n’avions aucune chance. Puis nous sommes allés jusqu’en finale. Nous pensions pouvoir réussir quelque chose, mais nous ne nous attendions pas à les voir si bien jouer. »

Dans la rencontre pour le bronze, Sachin Premashan Dias Angoda Vidanalage a gagné la toute première médaille olympique du Sri Lanka hors athlétisme. Il faisait équipe avec la médaillée d’or du simple dames He Bingjiao. Le Sri Lankais était visiblement ravi d’avoir pris le meilleur sur deux joueurs issus des nations fortes du badminton (le Thaïlandais Mek Narongrit et la Chinoise Qin Jinjing). « Ce sont de très, très bons adversaires », a-t-il sobrement observé.


back to top