skip to content

"Voir les femmes boxer a fait naître une volonté en moi" : La championne des JOJ Caroline Dubois inspirée par les pionnières

Getty Images
Après avoir remporté l'or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires 2018, la boxeuse britannique Caroline Dubois entend maintenant faire de même sur le circuit senior lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 l'année prochaine. Elle confie au site web olympic.org comment l'ajout de la boxe féminine dans le programme olympique en 2012 l'a inspirée et parle de sa propre expérience olympique aux JOJ.

Que penses-tu de ton expérience aux JOJ de Buenos Aires 2018 ?

J'ai trouvé que c'était un très, très bon moment. C'était une formidable expérience. Je n'avais jamais assisté à un tournoi sportif international où il n'y avait pas que la boxe, mais aussi d'autres sports. C'était génial de voir le niveau des athlètes du monde entier qui avaient mon âge, et certains étaient même plus jeunes, et c'était une expérience merveilleuse. J'ai dû améliorer mon jeu parce que les participants au tournoi étaient vraiment très bons.

En quoi les JOJ sont-ils différents des autres événements sportifs auxquels tu as participé ?

Je dirais que le niveau de la boxe était évidemment très élevé. Vous boxez contre les meilleures filles dans leurs pays respectifs, donc le niveau de la boxe était vraiment très haut. Le tournoi lui-même a été très bien organisé. On pouvait voir à quel point l'événement était important et tout ce qu'il représentait pour les personnes, pour les autres athlètes et les entraîneurs. Et c'était vraiment, vraiment bien. Je dirais que c'était juste l'un des meilleurs événements auxquels j'ai assisté.

 


Quels sont tes meilleurs souvenirs du temps passé à Buenos Aires ?

Je dirais avoir remporté la médaille d'or et être montée sur le podium. Ce fut une année tellement difficile cette année-là, parce que nous sommes allés aux Championnats d'Europe, aux Championnats du monde, et puis pour couronner le tout, gagner la médaille d'or des Jeux Olympiques de la Jeunesse était tout simplement incroyable.

Dans la perspective des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qu'est-ce que cela te fait de savoir que tu as déjà l'expérience d'une médaille d'or olympique de la jeunesse ?

Ça fait du bien. Bien sûr, c'était au niveau junior et maintenant nous passons au niveau senior, donc je ne peux pas avoir la grosse tête ou être trop impatiente juste parce que j'ai remporté l'or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. Mais je dirais que j'ai l'impression d'avoir l'expérience de ce que c'est que d'aller à des Jeux Olympiques. Je sais à quel point le niveau va être élevé. Je sais comment est le tournoi en lui-même. Donc, j'ai l'impression que c'est l'expérience elle-même qui a vraiment compté. Nous avons passé trois semaines là-bas et je n'avais jamais été loin de chez moi aussi longtemps. C'était un sentiment vraiment étrange.

Getty Images


Qu'as-tu appris lors de ta participation aux JOJ ?

Je dirais que les JOJ m'ont appris à être une personne forte, indépendante. Être loin de chez moi pendant trois semaines est quelque chose que j'avais jamais fait auparavant. Généralement, les tournois durent dix jours et ensuite vous rentrez chez vous. Cela passe très vite car vous faites des combats. Mais nous sommes restés deux semaines là-bas avant même de commencer à concourir parce que la boxe était programmée en dernier. Il faut constamment se tenir prêt, s'assurer que son rythme est bon et qu'on s'entraîne toujours. C'est probablement ce qui m'a aidée, et c'est la chose la plus importante que j'ai apprise : comment rester préparée même quand on n'est pas encore en compétition. Évidemment, vous essayez de vous détendre et de vous amuser, et vous partez voir d'autres personnes participer à des compétitions. Mais vous devez aussi rester concentré parce que vous avez encore un travail à faire et que vous devez être prêt à le faire.

Comment ta carrière a-t-elle progressé depuis que tu as participé aux JOJ ?

Cela se passe très bien. Après les JOJ, parce que j'étais encore jeune, je suis retournée aux Championnats européens et j'ai gagné. Et maintenant comme je suis chez les seniors, je suis vraiment montée d'un cran. Aujourd'hui, je suis dans l'équipe olympique de Grande-Bretagne. Alors j'espère que l'année prochaine, si les qualifications olympiques se passent bien, j'irai aux Jeux.


Que signifient les Jeux Olympiques pour toi ?

Ils signifient tout. Petite, quand j'ai commencé la boxe, les femmes ne concouraient pas aux Jeux Olympiques, donc je n'avais pas vraiment ce but. Je souhaitais juste boxer, concourir, passer professionnelle et faire tout ce que je pouvais. Dès que j'ai vu des femmes concourir en 2012 – Nicola Adams, Katie Taylor, Claressa Shields, toutes ces grandes boxeuses, cela m'a vraiment inspirée. Après les Jeux Olympiques de 2012, tout ce que je voulais, c'était remporter une médaille d'or olympique. Découvrir cette ambiance, concourir et gagner. C'est tout ce que j'ai toujours voulu, depuis l'âge de 12 ans jusqu'à aujourd'hui. Et ce rêve est bien vivant. Les Jeux Olympiques signifient donc beaucoup. Chaque fois que je m'entraîne, c'est tout ce que à quoi je pense.

back to top En