skip to content
Date
07 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO

La cérémonie d'ouverture, drapeau en main

Prendre part aux Jeux Olympiques reste un des plus grands moment de la vie d’un athlète. Certains d’entre-eux ont l’honneur d’être nommés porte-drapeau de leurs délégations pour la  Parade des athlètes qui ponctue la Cérémonie d’ouverture. A Sotchi, ils atteindront le nombre record de 87. Voici ce que ce prestigieux rôle signifie pour quelques uns des heureux élus.


Le porte-drapeau, c’est en quelque sorte le capitaine d’une équipe olympique. C’est celui qui fédère les énergies, celui derrière lequel tout le monde va se rassembler, celui qui continuera ensuite, durant les Jeux, a être un exemple pour l’ensemble de ses coéquipiers.

Chaque délégation a sa propre approche lorsqu’il s’agit de désigner son porte-drapeau. La France a par exemple annoncé le choix de Jason Lamy-Chappuis 100 jours avant les Jeux, en octobre 2013, tandis que les Etats-Unis ou la Russie n’ont dévoilé leurs choix, respectivement Todd Lodwick et Alexander Zubkov, que 48h avant le défilé dans le stade Fisht.

Dans tous les cas, c’est toujours un ou une grand(e) champion(ne) qui est honoré. Voici quelques paroles de ceux qui vont connaitre le grand frisson vendredi soir à Sotchi.

Aksel Lund Svindal, Norvège, ski alpin, champion olympique
« Je suis si fier et excité de porter le drapeau Norvégien, ici à Sotchi ! Merci mille fois ! »

Alexander Zubkov, Russie, Bobsleigh, double médaillé olympique
« Je suis très satisfait et tellement enchanté qu’on m’ait accordé la confiance pour une mission si honorable. C’est fabuleux de réaliser que tout un pays est derrière moi. Et je ferai tout mon possible pour aider notre équipe à réaliser une superbe performance lors de ces Jeux ».

Jason Lamy-Chappuis, France, Combiné Nordique, champion olympique
«  Ce sera magique avec le drapeau ! je vais en prendre plein les yeux. L’expérience sera inoubliable. C'est une grande fierté. Je sais qu'Ophélie David et Brian Joubert avaient aussi à coeur de porter ce drapeau. C'est une grosse responsabilité, je vais essayer de faire du mieux que je peux, c'est un grand plaisir. On va y aller tous ensemble, avec une grande famille ».

Todd Lodwick, Etats-Unis biathlon, médaillé olympique
« Etre désigné pour porter le drapeau est un des plus grands honneurs qui m’ait jamais été accordé. Je suis empli d’humilité et d’excitation après avoir été choisi au milieu d’autant de grands athlètes qui espéraient également avoir la chance de tenir ce rôle. Au moment de disputer mes sixièmes Jeux, j’ai le sentiment d’avoir ma médaille personnelle. Couronner ma carrière en représentant les Etats Unis d’Amérique et la Team USA est un énorme privilège ».

Armin Zöggeler, Italie, Luge, quintuple médaillé olympique
« C’est un honneur, une fierté et une grande source de motivation. J’essayerai d’être à la hauteur ! C’est une nouvelle récompense pour ma carrière ».

Alex Pullin, Australie, snowboard, olympien 
« C’est une expérience si spéciale de marcher dans le stade en tant qu’athlète lors de cette cérémonie d’ouverture. C’est une énorme émotion. Vous voulez juste lever vos bras en l’air et célébrer le moment avec les vôtres, tout en ayant le sentiment qu’il y aura quelque chose ensuite, et que c’est juste un premier moment dans ces Jeux ».

Shane Dobbin, Nouvelle-Zélande, patinage de vitesse, olympien
« Quel honneur ! Porter la magnifique tenue de notre équipe et entrer devant ma délégation dans le stade est quelque chose que je n’aurais jamais imaginé. Je suis déterminé à rendre fiers notre équipe et notre pays. Voir la Nouvelle-Zélande en compétition lorsque j’étais enfant m’avait inspiré. J’espère maintenant pouvoir inspirer à mon tour les nouvelles générations ».

John Eley, Grande-Bretagne, short-track, olympien
« Un incroyable honneur ! C’est un grand moment de fierté pour ma famille, qui m’a soutenu tout au long de ma carrière. Quand je leur ai annoncé la nouvelle, mon père a été submergé par l’émotion. C’était quelque chose de fabuleux à partager avec eux ! ».

 

back to top