skip to content
IOC
Date
25 janv. 1924
Tags
Chamonix 1924 , , Actu CIO

La cérémonie d’ouverture des Jeux de Chamonix

Le 25 janvier 1924, au matin de la cérémonie d’ouverture, c’est tout d’abord un immense soulagement. Il avait plu les jours précédents, la grande patinoire s’était transformée en étendue d’eau, mais le froid a fini par tomber sur la région, et tout a gelé. Ce jour-là, un beau soleil illumine la vallée, de très nombreux spectateurs, locaux, venus des environs ou de plus loin sont présents pour assister à la fête.

Les délégations se regroupent devant l’hôtel de ville de Chamonix en vue du défilé. Elles seront accompagnées par les guides de haute montagne, les représentants des différentes sections sportives locales, ceux de l’école de ski, du club alpin, voir même du club de football ainsi que des sapeur-pompiers, de la fanfare et de tous les représentants des autorités locales.

Les délégations se forment pour défiler à travers la ville en direction de la patinoire. Chaque athlète porte avec lui son équipement, skis, balais, patins, crosses voir même les bobsleighs traînés par les concurrents qui vont participer à l’épreuve. Arrivé devant la patinoire où doit se tenir la Cérémonie, le cortège se divise : seul les délégations olympiques entrent dans le stade, précédées par leurs porte-drapeaux respectifs.

IOC

Le comte Clary, président du COF, prononce le discours d’ouverture où il remercie le CIO et la ville de Chamonix, soulignant « qu’en dépit de difficultés de toutes sortes, nous sommes prêts au jour et à l’heure fixés »avant de se réjouir de la présence de dix-sept nations, « un succès qui dépasse toutes nos espérances ». Il invite ensuite le sous-secrétaire d’Etat Gaston Vidal à proclamer l’ouverture des « Sports d’hiver de Chamonix donnés à l’occasion de la VIIIe Olympiade sous le haut patronage du Comité International Olympique »

L’adjudant Mandrillon prononce le serment des athlètes au milieu de tous les porte-drapeau et un nouveau défilé se déroule autour de la patinoire sous les applaudissements de la foule. Les épreuves commencent le surlendemain.

back to top En