skip to content
Australia women's national field hockey team Getty
Date
02 août 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Hockey

L’or pour les Hockeyroos


Les Australiennes sont favorites pour la médaille d’or en hockey sur gazon à Atlanta et pour cause : au cours des années précédentes, les « Hockeyroos » ont été couronnées championnes du monde et ont remporté le Champions Trophy trois fois de suite. À leur arrivée aux États-Unis, elles restent sur une série de 30 matches sans défaite et sont donc en pleine confiance.

Sa concurrente la plus féroce aux JO est la République de Corée. Les deux équipes se rencontrent d’ailleurs dès la phase de groupes et se quittent sur un nul très relevé, après six buts inscrits. Les Australiennes remportent tous leurs autres matches avant la finale où elles retrouvent les Coréennes.

Nova Peris-Kneebone Getty

Parmi les vedettes de l’équipe d’Australie se trouve la défenseuse Nova Peris-Kneebone. En plus d’être une joueuse d’exception, elle représente un symbole important des origines culturelles complexes de son pays. Peris-Kneebone est aborigène, mais a aussi des origines néerlandaises et philippines. Et malgré le bilan formidable de l’Australie aux Jeux Olympiques, aucun athlète aborigène n’a jamais remporté de médaille d’or auparavant.

Alyson Annan donne l’avantage aux Hockeyroos, avant que Chang Eun-jung n’égalise juste avant la pause.

Annan remet l’Australie en tête au retour des vestiaires et les Coréennes sont bien obligées de s’avouer vaincues quand Katrina Powell triple la marque à sept minutes de la fin, offrant à Peris-Kneebone et ses coéquipières une médaille d’or historique.

Elle retrouve les JO quatre ans plus tard, chez elle à Sydney, mais a alors abandonné le hockey sur gazon en faveur de l’athlétisme. Elle atteint les demi-finales du 400 m et fait partie de l’équipe féminine du relais 4 x 400 m qui termine cinquième.

back to top En