skip to content
Date
19 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Lutte libre , , République islamique d'Iran

L’or de haute lutte pour le Géorgien Khinchegashvili et l’Iranien Yazdanichaarati

Tous deux en retard aux points, le Géorgien Vladimer Khinchegashvili et l’Iranien Hassan Aliazam Yazdanichaarati ont renversé la vapeur pour décrocher leur premier titre olympique en lutte libre à Rio 2016, respectivement en moins de 57 kg et moins de 74 kg, vendredi sur le tapis de l’Arena Carioca 2.


Le champion du monde Khinchegashvili a battu le jeune prodige japonais Rei Higuchi pour obtenir l’or dans la plus légère des deux catégories. En début de finale, le numéro 10 mondial, âgé de 20 ans, avait débordé le Géorgien pour mener 3-0. Mais Khinchegashvili a démontré sa force mentale en comblant son retard pour s’imposer 4-3 et faire mieux que l’argent qu’il avait obtenu à Londres 2012.

Getty Images

« Je n’ai jamais ressenti quelque chose d’aussi fort, a déclaré le Géorgien. Mon rêve vient de se réaliser. » Et d’ajouter, admiratif vis-à-vis de son ultime adversaire. « C’est un garçon très fort. Je suis certain qu’il gagnera beaucoup d’autres titres dans le futur. J’ai beaucoup de respect pour lui. Je n’ai pas été surpris de le rencontrer en finale, car il a battu des adversaires de très gros calibre. »

« J’ai fait de mon mieux, mais mon adversaire géorgien avait une meilleure garde et j’avais moins de puissance que lui », a confié pour sa part un Higuchi fataliste, qui peut néanmoins être très fier de son parcours surprise jusqu’à la médaille d’argent.

Le double champion du monde azéri Haji Aliyev, qui s’était incliné en quart de finale face au futur vainqueur, s’est quant à lui bien ressaisi. Il a remporté ses deux matches de repêchage pour obtenir le bronze, alors que l’Iranien Hassan Rahimi, champion du monde 2013, a pris le meilleur sur le Cubain Yowlys Bonne pour le gain de l’autre médaille de bronze.

Yazdanichaarati sur le fil

Dans la catégorie des moins de 74 kg, l’Iranien Yazdanichaarati a décroché l’or à l’issue d’une finale palpitante contre le Russe Aniuar Geduev. Largement à la traîne à la fin de la première période (6-0), l’Iranien a rendu coup pour coup et a finalement égalisé à seulement huit secondes du terme du combat. Grâce à un ultime tombé, il a obtenu le titre par décision, car il a été le dernier à marquer dans le combat.

Getty Images

Sa victoire a apporté à l’Iran sa première médaille d’or en lutte libre depuis le sacre d’Ali Reza Dabir en moins de 60 kg hommes à Sydney 2000. « Je remercie dieu d’être là, a déclaré le nouveau champion. Cela a été vraiment difficile. J’ai dû surmonter de nombreux obstacles pour être ici. Je ne peux que remercier dieu pour ce que j’ai réussi. »

Getty Images

Dans cette catégorie, la surprise du jour a été signée Geduev qui a éliminé le champion olympique et du monde américain Jordan Burroughs en quarts de finale. Ce dernier a ensuite perdu son match de repêchage si bien qu’il n’a pu disputer les combats pour le bronze. Ces derniers ont été remportés par l’Azéri Jabrayil Hasanov, qui a battu l’Ouzbek Bekzod Abdurakhmonov 8-7, et par le champion d’Europe turc Soner Demeritas, vainqueur 6-0 face au Kazakh Galymzhan Usserbayev.

back to top En