skip to content

L'OMS continue de conseiller le CIO et les organisateurs de grands événements sportifs

Getty Images
Le Comité International Olympique (CIO) et d'autres organisations de sport ont récemment contribué à la rédaction d'un document publié par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), lequel fournit des conseils précis en matière de santé publique aux organisateurs d'événements sportifs.

Ce document vient compléter les directives existantes de l'OMS sur les rassemblements de masse en période de COVID-19. Élaborées à l'issue d'un processus de consultation mené auprès de plusieurs organisations sportives, dont le CIO et son département médical et scientifique, les directives de l'OMS entendent apporter un soutien supplémentaire aux organisateurs et aux pays hôtes d'événements sportifs en instaurant un processus d'évaluation des risques, en proposant des mesures de prévention et en permettant la prise de décisions éclairées et motivées pour ce qui est de l'accueil de compétitions sportives. Les directives sont disponibles ici (en anglais uniquement).

La première partie du document de l'OMS comprend des considérations clés sur un certain nombre de sujets, tels que les sports à hauts et faibles risques, la taille de l'événement, les sites intérieurs ou extérieurs, les aménagements, les données relatives aux concurrents et aux spectateurs ainsi que la communication. Chaque thématique est accompagnée de commentaires ainsi que des facteurs de risque et des mesures correctives à prendre en compte.

La deuxième partie propose une liste de contrôle pour les organisateurs et les participants aux événements sportifs, avec des recommandations à mettre en œuvre avant et pendant les événements proprement dits.

Le CIO a transmis ces directives aux Fédérations Internationales (FI) et aux Comités Nationaux Olympiques (CNO), en leur demandant leur avis et leurs commentaires alors que la situation continue d'évoluer.

Le 16 avril, l'OMS a organisé un webinaire avec plusieurs organisations sportives afin de leur présenter plus en détail lesdites directives et les aider à évaluer les risques.


L'OMS a joué un rôle déterminant en fournissant au CIO des informations en temps réel durant les discussions qui ont abouti au report des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Elle continue de conseiller l'organisation olympique en rassemblant des données supplémentaires permettant de mieux cerner la COVID-19. Elle adresse notamment des recommandations au CIO et au comité d'organisation de Tokyo 2020 visant à garantir que les Jeux Olympiques se déroulent dans un environnement sûr pour toutes les personnes concernées, en protégeant la santé de chacun.

Le partenariat qui unit le CIO à l'OMS remonte au début des années 1980. Il a donné lieu à de multiples initiatives conjointes et synergies destinées à promouvoir, partout dans le monde, l'adoption de modes de vie sains et l'organisation d'activités sportives au niveau local et à lutter contre l'inactivité physique, l'un des principaux facteurs de risque pour les maladies non transmissibles.

Parmi les initiatives menées en coopération avec l'OMS, citons la mise en place d'une politique antitabac aux Jeux Olympiques et le lancement de campagnes de promotion de la santé ciblant la population des villes hôtes des Jeux.

back to top En