skip to content
Date
01 oct. 2009
Tags
Vancouver 2010 , Actu CIO

L’Olympiade culturelle de Vancouver 2010 ajoute de nouveaux projets à sa programmation


Le troisième et dernier volet du festival de l’Olympiade culturelle de Vancouver 2010 commencera le 22 janvier 2010 et l’événement se poursuivra tout au long des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver, pour se terminer le 21 mars 2010.

Le programme complet comprendra plus de 600 expositions et spectacles gratuits ou payants dans 60 sites de l’agglomération de Vancouver et du corridor Sea to Sky, en Colombie-Britannique. Les spectacles annoncés aujourd’hui s’ajoutent aux 55 projets de l’Olympiade culturelle qui ont déjà été  annoncés pour 2010, y compris les spectacles principaux comme The Blue Dragon/Le Dragon Bleu de Robert Lepage, Delusions de Laurie Anderson, Moon Water de Cloud Gate Dance Theatre de Chinese Taipei et Tundra Songs du Kronos Quartet, avec Tanya Tagaq en vedette.

Musique
 

S’il est un trait caractéristique de la riche palette d’artistes invités, c’est bien le lien de collaboration qui unit  les artistes iconiques et les musiciens de la relève. Le 23 janvier, le musicien country et rock Steve Earle rendra hommage à un auteur compositeur tout aussi talentueux, Townes Van Zandt, avec la participation du chanteur de charme populaire canadien Joel Plaskett, qui se donnera en spectacle durant le numéro d’ouverture. Dans Hal Willner’s Neil Young Project, Hal Willner demande la contribution de Broken Social Scene, de Joan as Policewoman, de Ron Sexsmith et d’Iron and Wine, afin de faire revivre les grands succès et les côtés sombres du répertoire imposant de Neil Young. Pour compléter le programme musical, quoi de mieux que le nouveau groupe canadien sélectionné pour un prix Juno, Stars, connu pour son style populaire  et aérien, le Hilario Duran Latin Jazz Band, dirigé par un homme qui a appris son art au cœur de la scène jazz latine de Cuba, qui offrira sa prestation aux côtés du saxophoniste Jane Bunnett, du pianiste Phil Dwyer et du maître percussionniste Changuito, tous des leaders de groupes et des vedettes internationales de jazz dans leur domaine, et la double affiche avec K’Naan (jeune rappeur canadien d’origine somalienne) et Tinariwen (groupe de guitaristes poètes qui fait vibrer le Sud du Sahara depuis la fin des années 1970).

Arts du spectacle
 

L’Espagnole María Pagés, reconnue pour avoir perfectionné le flamenco moderne, dévoile son œuvre Flamenco Republic à l’Orpheum pendant que Spirit of Uganda, une troupe de 22 jeunes artistes orphelins à la suite des ravages du VIH ou de la guerre civile, offre pour la première fois au Canada leur danse et leur musique vive et entraînante de l’Afrique orientale. Il faut ensuite descendre dans le terrier d’Alice and Other Heroes, où l’ensemble de Daniel Janke basé à Whitehorse joue une trame sonore en direct pour une série de courts métrages, y compris des capsules du dessin animé classique Alice au pays des merveilles. Pour ceux qui préfèrent une saveur plus locale, le Centre national des Arts rendra le pays et ses quelque 30 millions d’habitants fiers avec Made in Canada, un concert qui célèbrera la richesse du paysage culturel du Grand Nord blanc à travers musique,  danse et chansons.

Arts visuels

Il faut reculer dans le temps et prendre connaissance de l’histoire et des récits d’une famille autochtone de l’île de Vancouver grâce à de superbes rideaux de cérémonie peints dans Backstory: Nuu-chah-nulth Ceremonial Curtains and the Work of Ki-Ke-In ou regarder des vidéos ou des films avant-gardistes produits par certains des meilleurs artistes d’arts visuels du monde. Ces derniers seront présentés sur un écran géant installé sur la façade de la rue Robson, à la Vancouver Art Gallery, durant CUE. Pour un mélange unique et avant-gardiste de musique et d’art, rehaussé d’une touche personnelle offerte par le public, il faut essayer Metcalfe/Lewis: Ikons. Au cours d’une promenade en forêt unique en son genre, on se laissera ravir par les sculptures provocatrices d’Eric Metcalfe, de Vancouver, tout en écoutant la composition de sons acoustiques créée par le tromboniste de New York, George Lewis. La forêt et la musique répondent aux mouvements du public dans ce décor. Il faut aussi se perdre et se retrouver dans Tracing Night, l’installation aux allures de labyrinthe d’Ed Pien, qui passe du jour à la nuit en utilisant des créatures fantaisistes tirées de la mythologie chinoise et inuite dans le but de confronter l’incertitude et la peur.

CODE en direct

Afin de découvrir des innovations numériques, CODE en direct est l’endroit de prédilection. Il s’agit d’un événement d’une durée de 18 jours qui fait partie de CODE, l’édition numérique de l’Olympiade culturelle. L’événement mettra en lumière une gamme variée d’œuvres animées grâce à une technologie numérique et à l’interaction de l’auditoire. Les expositions et les spectacles sont présentés à Vancouver et ils sont gratuits pour la plupart.

Au sujet de l’Olympiade culturelle

L’Olympiade culturelle de Vancouver 2010 est une série de festivals multidisciplinaires et de programmes numériques présentant le meilleur de la culture populaire et des arts canadiens et internationaux. Lancé en 2008, le programme sera couronné par  l’Olympiade culturelle 2010 d’une durée de 60 jours (du 22 janvier au 21 mars 2010), qui commencera avant les Jeux et se poursuivra pendant les Jeux olympiques d’hiver et les Jeux paralympiques d’hiver. CODE est l’édition numérique de l’Olympiade culturelle, une série de programmes conçus pour encourager de façon créative la participation du public national et international, grâce à la technologie numérique.
 

back to top