skip to content
Getty Images
Salt Lake City 2002

L'improbable victoire de Steven Bradbury à Salt Lake City en 2002

La victoire du patineur de vitesse sur piste courte australien Steven Bradbury dans le 1 000 m des Jeux de Salt Lake City 2002 est restée dans toutes les mémoires. Seul à rester debout en franchissant la ligne d’arrivée, il a créé la surprise et fait sensation !

Ce 16 février 2002, à 20h46, sur la glace du Delta Center de Salt Lake City, est donné le départ de la finale du 1 000 m hommes. La star sud-coréenne Ahn-Hyun-Soo (que l’on retrouvera sous le nom de de Viktor An, rayonnant douze ans plus tard avec le maillot russe à Sotchi), la vedette américaine Apolo Anton Ohno, le vice-champion olympique chinois Li Jiajun et le Canadien Mathieu Turcotte vont à coup sûr se disputer les trois premières places. À leurs côtés, l’Australien Steven Bradbury fait figure d’invité surprise.

L'improbable victoire

Steven Bradbury a terminé troisième de son quart de finale, mais a gagné sa place dans le dernier carré suite à la disqualification du Canadien Marc Gagnon pour un contact illicite. En demi-finale, il patine à l’arrière lorsque trois compétiteurs s’entraînent dans une chute collective, ce qui lui permet d’accéder à la finale. Courir à l’arrière est en fait la tactique adoptée par le patineur des antipodes avec son entraîneur Ann Zhang. Sachant qu’il n'est pas aussi rapide que ses rivaux, il sait qu’il évitera ainsi tout contact et pourra profiter des éventuels incidents. Puisque cela a fonctionné en demi, pourquoi ne pas reprendre le même risque dans la course aux médailles ?

La plus inattendue des victoires va se dessiner dans le dernier virage de la finale. "Je me suis retrouvé loin des quatre premiers à deux tours de l’arrivée" raconte-t-il, "puis le chaos est arrivé, ils sont tous tombés. Compte tenu de la façon dont j’ai remporté cette course, je n’allais pas sauter dans tous les sens ! J’ai juste écarté les bras, incrédule." Le premier à partir à la faute dans le dernier virage est Li Jiajun qui tente un dépassement par l’extérieur sur Ohno. Tous deux déséquilibrés, ils entraînent Ahn-Hyun Soo et Turcotte avec eux dans les bâches. Le seul qui est resté debout, loin des débats, franchit la ligne d’arrivée sous les hurlements de la foule !

Getty Images
Le premier titre australien aux Jeux d’hiver

Cette victoire entre dans la légende. Steven Bradbury remporte tout simplement la première médaille d’or australienne aux Jeux Olympiques d’hiver, quelques jours avant Alissa Camplin en saut acrobatique féminin, laquelle avouera à quel point la victoire de son compatriote l’aura inspirée. Mais Steven Bradbury n’a pas fait qu’obtenir ce succès si inattendu. À Salt Lake City, il dispute ses quatrièmes Jeux Olympiques, et a fait partie de l’équipe du relais 5 000 m qui a pris le bronze en 1994 à Lillehammer pour cette fois décrocher le premier podium australien aux Jeux d’hiver. Principalement en ski acrobatique, mais également en snowboard, beaucoup d’athlètes de l’île-continent emprunteront à partir de 2006 le chemin des podiums tracé par Steven Bradbury.

Devenu la star qu’on s'arrache dans son pays, Steven Bradbury prend sa retraite sportive dans la foulée de son exploit à Salt Lake City, au moment où la poste australienne émet un timbre à son effigie. Il commente les Jeux d’hiver 2006 et 2010 à la télévision, participe à la populaire émission "Danse avec les stars", est fait chevalier de l’Ordre d’Australie en 2007, est introduit au temple de la renommée sportive la même année et se reconvertit en pilote automobile pour continuer à vivre des sensations fortes sur les circuits en obtenant de brillants résultats !

Getty Images
back to top En