skip to content
Getty Images
Date
21 févr. 2017
Tags
PyeongChang 2018 , Actualités Olympiques , Biathlon

L’IBU attend avec impatience son retour à PyeongChang

Aux yeux de nombreuses Fédérations Internationales concernées par PyeongChang 2018, les Jeux Olympiques sont l'occasion de tester ses limites dans de nouveaux endroits de la planète. Dans le cas de l’Union internationale de biathlon (IBU), les Jeux de l’an prochain seront cette fois l’occasion de retrouver des terres connues, pour une compétition qui devrait s’avérer mémorable.

« Pour nous, la situation est différente des Jeux Olympiques d’Hiver précédents, explique Peer Lange, directeur de la communication de l’IBU. En temps normal, nous ne connaissons rien du site, ce qui pose quelques problèmes. Mais cette fois, PyeongChang nous est familier parce que nous y avons organisé notre première Coupe du Monde en 2008, puis les Championnats du Monde de l’IBU en 2009. Nous connaissons donc très bien le site et la plupart des choses n’ont pas changé, mis à part quelques développements positifs. »

Les préparatifs battent leur plein et seules quelques petites corrections devront être apportées avant le début des débats.

© Getty Images

« D’un point de vue sportif, tout est bien parti, avec une bonne coopération, rassure Lange. L’inquiétude principale réside dans le stockage de la neige et s’assurer que nous sommes prêts à 100 % s’il fait chaud ou s’il pleut. »

La saison de biathlon s’est avérée fascinante, avec une concurrence plus âpre que jamais, ce qui n’est pas sans déplaire aux supporters potentiels.

« Le nombre de courses ‘à suspense’ ne fait qu’augmenter et nous avons déjà dû recourir à la photo-finish à plusieurs reprises sur les distances supérieures à 10 km », raconte Lange à propos de la Coupe du Monde de cette année.

Ceci est remarquable étant donné les différents niveaux de compétence individuelle et l’endurance même requise pour exercer l’un des sports les plus impérieux des Jeux. En effet, les biathlètes sont bien connus pour leur longévité.

« En biathlon, les athlètes connaissent en général de longues carrières et ont besoin de beaucoup d’expérience, parfois plus de 20 ans, explique Lange. Ceci confère une certaine ambiance à cette discipline, mais nous avons aussi l’exemple de Magdalena Neuner [GER], qui a gagné deux médailles d’or à Vancouver 2010 à l’âge de 23 ans avant de prendre sa retraite. »

« À PyeongChang 2018, il serait très surprenant de voir des noms que nous ne connaissons pas déjà dans la liste des concurrents. »

Le biathlon a produit certaines des plus grandes vedettes des Jeux Olympiques d’Hiver. Avec 13 médailles au compteur, le Norvégien Ole Einar Bjorndalen (43 ans) est l’athlète le plus décoré de l’histoire des Jeux tandis que le Français Martin Fourcade espère réitérer son exploit de Sotchi 2014 en remportant à nouveau deux médailles d’or. Lange estime que ces personnalités sont des ambassadeurs essentiels pour l’image du sport, aussi bien sur la piste qu’en dehors.

« Ils ont un impact, non seulement de par leur réussite sportive, mais aussi en raison de leur personnalité, leur comportement et leurs responsabilités en tant que modèles pour les plus jeunes », poursuit Lange.

© Getty Images

« Ils ont tous vécu des difficultés à un moment donné et auront des passes difficiles dans leur carrière, mais ils se sont relevés, ils ont continué et ils sont restés au sommet. Ils montrent également le côté fair-play des biathlètes et s’engagent dans des projets sociaux dans leur temps libre. »

Lange pense également que les Jeux Olympiques d’Hiver à PyeongChang en 2018 vont permettre de rendre les sports d’hiver encore plus attrayants.

« Cela va permettre au public de nombreux pays de voir nos sports sous un nouveau jour, d’une façon qu’aucun autre événement sportif ne puisse le faire, dit-il. Les Jeux permettent aussi de rassembler les différents sports d’hiver dans une nouvelle région et une nouvelle culture. Les Jeux Olympiques d’Hiver représentent un melting-pot unique de personnes venant des quatre coins du monde, qui travaillent ensemble en paix et qui se comprennent mutuellement. »
back to top En