skip to content
Getty Images
Date
22 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Escrime , JOJ

L'histoire se répète à Rio pour l'escrimeur des JOJ Alex Massialas

Après ses exploits accomplis aux Jeux Olympiques de Rio 2016, l'escrimeur américain Alex Massialas devrait s'habituer à écrire l'histoire. En s'adjugeant l'argent au fleuret, il est devenu le premier Américain à remporter une médaille dans une épreuve individuelle d'escrime depuis 1984, tandis que sa médaille de bronze dans le fleuret par équipes est la première des États-Unis dans cette épreuve depuis 1932.

Ses exploits ont aussi fait de lui le première athlète américain des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à décrocher une médaille aux Jeux Olympiques. Mais pour le jeune homme âgé de 22 ans, les podiums de Rio avaient un air de déjà vu, les JOJ de Singapour 2010 lui ayant permis de remporter l'argent en individuel et le bronze par équipes. 

"C'est très étrange – la nuit dernière, je pensais aux deux médailles que j'ai obtenues ici et je me suis rendu compte que j'avais fait exactement la même chose à Singapour," précise-t-il. "L'argent en individuel et le bronze par équipes – exactement les mêmes médailles !"

Alex Massialas a gardé de très bons souvenirs des JOJ auxquels il a participé il y a six ans. Pour lui, cette expérience l'a aidé à devenir double médaillé olympique. 

"Singapour a été un formidable apprentissage parce que cela m'a permis de découvrir les Jeux Olympiques et l'esprit de cet événement", explique-t-il. "L'aspect 'compétition' était très proche de nos championnats du monde cadets, mais l'aspect 'social' – vivre pour la première fois dans un village des athlètes, rencontrer des personnes d'autres pays pratiquant d'autres sports – a été une expérience extraordinaire qui m'a aidé à en arriver là où j'en suis aujourd'hui." 

Et de poursuivre : "Ici à Rio, je me suis senti à l'aise; j'étais heureux de me promener et de parler aux autres athlètes; je n'avais aucune appréhension contrairement à ce que j'aurais pu croire."

Si l'histoire s'est répétée sur le podium olympique pour Alex Massialas, le jeune escrimeur est néanmoins content de repartir de Rio avec deux médailles qui viennent s'ajouter à celles remportées à Singapour.

Getty Images

Ainsi que l'a confié Alex Massialas : "Le fait de ne pas avoir décroché l'or me gêne un peu – c'était mon rêve depuis tout petit – mais rentrer chez moi avec une médaille quelle qu'elle soit reste un sentiment fantastique. Je ne saurais être plus fier. Aucun escrimeur américain ne l'avait fait depuis longtemps. Je ne comprends pas encore bien l'ampleur du phénomène, mais d'être en mesure de dire que je rentre à la maison avec deux médailles – et rendre mes amis et ma famille si fiers – est un sentiment fabuleux et c'est bon de savoir que le travail acharné que j'accomplis depuis 2010 paie enfin."   

L'un des membres de sa famille qui est évidemment intéressé par les deux médailles olympiques d'Alex Massialas est sa plus jeune sœur, Sabrina, laquelle est également escrimeuse de niveau international. Il y a deux ans, la jeune fille de 19 ans marchait déjà sur les pas de son frère et concourait aux JOJ de Nanjing 2014, où elle avait réussi à aller plus loin que lui en décrochant l'or. 

"Elle ne manque pas de me le rappeler", plaisante-t-il. "Elle dit toujours que c'est la compétition où elle a réussi à faire mieux que son frère."
Alex Massialas espère désormais que Sabrina le suivra sur la scène olympique, ayant raté de peu sa qualification au sein de la délégation américaine pour Rio.

Et d'ajouter : "Elle poursuit une magnifique carrière en escrime de son côté et j'espère sincèrement que je pourrai être une source d'inspiration ou un facteur de motivation pour elle." 

Si Alex Massialas a hâte de voir sa sœur obtenir les mêmes succès que lui aux Jeux Olympiques, il rappelle en plaisantant qu'il ne souhaite toutefois pas que l'histoire se répète trop vite. 

“Si elle revient avec une médaille d'or aux prochains Jeux Olympiques, je serai très jaloux. Espérons que nous obtiendrons l'or tous les deux !"

back to top En