skip to content
Getty Images
Date
24 août 2018
Tags
Actualités Olympiques, Héritage, Beijing 2008
Héritage

L'héritage olympique toujours vivant dans le "nouveau Beijing"

Des parcs en pleine ville pour une nouvelle génération de coureurs enthousiastes, des trains atteignant une vitesse de 300 km/h… 10 ans après, les habitants de Beijing profitent toujours des bienfaits des Jeux Olympiques de 2008.

L'Olympic Forest Park de Beijing, un parc de 1 133 hectares, est un rappel quotidien des efforts déployés par la ville pour faire des Jeux Olympiques un catalyseur pour l'amélioration de la santé et du bien-être. Chaque jour, des dizaines de milliers de coureurs empruntent la ligne de métro n° 8 – construite spécialement pour les Jeux de Beijing – en direction de l'Olympic Forest Park.

 

Depuis 2008, l'intérêt pour la course à pied a considérablement augmenté. Des groupes de coureurs se sont formés partout dans Beijing et l'Olympic Forest Park est devenu leur sanctuaire. Des sportifs – jeunes et moins jeunes, petits et grands – tous vêtus de tenues en lycra, arpentent chaque jour les pistes et chemins du parc.

"Notre groupe 'Maker' est né en juin 2015," indique Cui Shi, un habitant de Beijing qui s'est mis à la course après les Jeux. "Au début, nous n'étions que quelques-uns. Petit à petit, d'autres coureurs nous ont rejoints. Nous n'avons pas le même âge ni le même mode de vie ; nous venons d'horizons différents. Courir ensemble nous apporte joie et santé. Notre groupe compte maintenant plus de 1 000 membres à Beijing. En courant tous ensemble, nous nous encourageons, nous nous motivons, nous repoussons nos limites."

Le parc, qui a ouvert en 2008, faisait partie des initiatives lancées par le gouvernement pour rénover l'infrastructure de Beijing avant l'accueil des premiers Jeux Olympiques par la capitale chinoise. Ces réaménagements continuent du reste de porter leurs fruits.

Getty Images

"Grâce aux Jeux Olympiques, nous avons commencé à nous intéresser davantage au sport et à l'exercice", confie Miao Lei, qui s'est elle aussi mise à la course après les Jeux. "Toutes sortes d'installations sportives ont été construites dans quasiment tous les quartiers. Sans les Jeux et la promotion de l'esprit olympique, ces installations n'auraient pas vu le jour aussi rapidement."

La taille du métro, qu'empruntent les 21 millions d'habitants et plus de Beijing, a pratiquement doublé, et ce en partie grâce aux Jeux. Quant au réseau routier principal qui traverse la ville, il s'est considérablement étendu. Et c'est précisément ce développement des axes de transport qui permet à une grande partie de la population d'accéder à des lieux tels que l'Olympic Forest Park.

"Je prends la ligne de métro n° 8 pour venir ici (Olympic Forest Park), précise Cui Shi. "Cette ligne a été construite pour les Jeux Olympiques. Elle permet aux coureurs de se rendre bien plus facilement dans l'Olympic Forest Park. Chaque fois que je viens courir ici, je suis heureux. Je cours au moins trois fois par semaine."

Les lignes de métro et les rues aménagées autour du parc ne sont pas les seuls coups d'accélérateur donnés à l'infrastructure de transport de Beijing. L'aéroport international a lui aussi fait peau neuve avant les Jeux. Son nouveau terminal et la nouvelle piste construite pour l'occasion ont contribué à une augmentation considérable de sa capacité au cours des dix dernières années.

IOC/Greg Martin

Grâce à une liaison ferroviaire directe avec le centre de la capitale, l'accès à l'aéroport est désormais bien plus simple, et plus rapide également. Depuis 2008, les visiteurs et les habitants de Beijing peuvent effectuer les 120 km qui les séparent de la métropole portuaire de Tianjin en 33 minutes à peine. Le train à grande vitesse – toujours un prodige de technologie pour de nombreux touristes – atteint la vitesse phénoménale de 300 km/h durant le trajet.

Le slogan de Beijing 2008 durant la phase de candidature à l'organisation des Jeux était "Un nouveau Beijing, des Jeux Olympiques grandioses". Dix ans plus tard, les souvenirs de ces Jeux grandioses qui ont vu briller des athlètes comme Usain Bolt, Michael Phelps ou encore Anastasia Liukin demeurent, tout comme les avantages qu'offrent les infrastructures de transport et autres aux millions d'habitants du "nouveau Beijing".  

back to top En