skip to content
2018 Getty Images
Date
14 juin 2018
Tags
Actualités Olympiques, Sotchi 2014, Héritage
Héritage

L’héritage olympique perdure en Russie

Alors que la Russie est en pleins préparatifs de la Coupe du monde de la FIFA qui se tient cet été, l’héritage des Jeux Olympiques reviendra sur le devant de la scène.

Cet été, tous les regards seront une nouvelle fois tournés vers Sotchi qui accueillera plusieurs matches de la Coupe du monde de la FIFA, dont un quart de finale.

Shayba Arena / Getty Images

À Sotchi, les passionnés de football feront l’expérience d’une ville animée, ils croiseront certainement des étudiants suivant des cours dans l’enceinte du parc olympique, comme le programme Sirius qui s’adresse aux enfants doués et qui est dispensé dans un centre pédagogique unique en son genre. Chaque mois, 700 enfants originaires de tout le pays et ayant un don particulier y développent leurs talents et connaissances dans différents domaines comme le sport, les sciences et l’art. Le centre utilise les infrastructures disponibles dans le parc olympique, dont la halle Shayba qui a accueilli les épreuves de hockey sur glace,  l’ancien Centre international de radiotélévision ou encore l’hôtel pour les médias et la diffusion. Il est ouvert toute l’année. Hébergement et frais de voyage sont pris en charge pour les enfants. La formation est dirigée par des enseignants d’écoles spécialisées en sport, physique et mathématiques, chimie et biologie ainsi que par des représentants du monde des arts renommés en Russie comme Svetlana Ugarova, ancienne soliste du théâtre Bolchoï. Au mois de mai de cette année, lors de son discours devant les étudiants diplômés, le premier ministre indien, Narendra Modi, a déclaré : « … je vois ici des enfants très actifs et pleins d’énergie, des enfants qui sont prêts à tout pour apporter leur contribution au développement de l’humanité en général et à la Russie en particulier et, bien entendu, à faire quelque chose de spécial ».

Autre exemple d’héritage laissé par les Jeux Olympiques d’hiver dans le domaine de l’éducation, l’université internationale olympique de Russie (UIOR) créée en 2009 à Sotchi qui forme plus de 200 anciens athlètes russes, propose un master en management du sport et publie des recherches académiques sur le Mouvement olympique et sur le sport en général. En 2014, l’université a préparé des dirigeants qui ont aidé à livrer les Jeux.

Getty Images

Quatre ans après les Jeux Olympiques, Sotchi comporte un complexe touristique intégré grâce auquel les nouvelles infrastructures olympiques sont reliées au centre historique de la ville et aux destinations touristiques traditionnelles. Entre 2009 et 2014, les installations touristiques de Sotchi ont connu des transformations majeures avec la construction de nouveaux hôtels 3, 4 et 5 étoiles et avec l’édification ou la mise à niveau de plusieurs établissements de bien-être. Depuis 2014, le secteur du bien-être représente 13 %, voire 13,5 %,  de l’économie de Sotchi. En 2016, la valeur des services fournis par tous les établissements de bien-être s’est montée à 700 millions d’US dollars. En outre, Sotchi recense désormais en moyenne 250 événements sportifs et culturels par année et figure parmi les destinations populaires, quelle que soit la saison, avec ses installations de ski en montagne bien valorisées.

L’héritage de Sotchi 2014 dépasse de loin la ville : Sotchi 2014 a en effet créé une culture du bénévolat et un réseau qui touche la Fédération de Russie toute entière. Les centres de volontaires ayant vu le jour dans le pays pour recruter les volontaires en 2014 se réactiveront à l’approche de la Coupe du monde de la FIFA en 2018.

Fisht Olympic Stadium / Getty Images

Un des sites de la Coupe du monde de la FIFA est le stade olympique Fisht construit pour être le théâtre des cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux de 2014. Entièrement réaménagé après les Jeux, il sert de centre d’entraînement de l’équipe nationale russe de football et accueille les grandes compétitions russes de football comme ce fut le cas pour la finale de la Coupe de Russie en 2017. Quatre matches de la Coupe des Confédérations de la FIFA s’y sont en outre tenus en juin et juillet 2017.

Le stade Fisht n’est pas l’unique ancien site olympique utilisé pour la Coupe du monde. En effet, le stade Loujniki, théâtre des Jeux de 1980 à Moscou, verra se dérouler la finale. Bâti sous le nom de Central Lénine, ce stade avait des racines olympiques lui qui, dans la foulée des succès remportés par l’URSS lors des Jeux Olympiques de 1952 à Helsinki, était sorti de terre afin d’encourager et de développer le potentiel d’activité physique de tous les citoyens.

Luzhniki Stadium / Getty Images

Qu’est-il advenu des sites du parc olympique de Sotchi?

Dôme de glace Bolchoï

Après avoir accueilli les matches de hockey sur glace lors des Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi, le Dôme de glace Bolchoï est devenu le domicile du HC Sotchi, club de hockey sur glace de la ville. Le club a rejoint la ligue continentale de hockey (LCH) lors de la saison2014/2015. De plus, des matches de la Nuit de la glace de la ligue de hockey, du tour européen de hockey, de la Coupe Channel one et des Jeux All-Star de la LCH s’y sont déroulés, sans oublier le concours de danse Vivat Russia en 2014. Le complexe abrite désormais d’autres patinoires et centres d’entraînement ainsi que des salles de gymnastique également utilisés par les jeunes joueurs de hockey sur glace lors de leurs camps d’entraînement. Le Dôme de glace a attiré près de 160 000 spectateurs lors de la saison 2016/2017 de hockey sur glace.

Stade Adler

Le stade Adler a accueilli les épreuves de patinage de vitesse des Jeux Olympiques. En 2014, il a été converti en site de l’académie de tennis avec deux courts en terre battue et trois courts en dur. L’académie sert de centre d’entraînement et de compétitions de tennis. Un match de la Fed Cup opposant les équipes féminines russe et argentine s’y est déroulé durant le printemps 2014. Deux autres installations ont ouvert dans le stade en 2015: le centre de gymnastique Yulia Barsukova et le centre d’entraînement de hockey Bullet. Il est prévu d’y ajouter un centre de trampoline et une salle consacrée aux arts martiaux.

Centre de curling Cube de glace

C’est dans le Cube de glace que se sont tenues les épreuves de curling lors des Jeux de 2014 à Sotchi. Après les Jeux Olympiques, il a continué à fonctionner comme site de curling en accueillant des compétitions internationales comme les Championnats du monde de curling en avril 2015 ainsi que plusieurs épreuves nationales de curling, les championnats russes et les épreuves régionales masculines et féminines par exemple. Le site a en outre servi de centre sportif et récréatif polyvalent ainsi que de centre d’entraînement pour l’équipe russe de curling. La Coupe du monde et les Championnats du monde de rock’n’roll acrobatique s’y sont déroulés en 2016.

Palais des sports de glace Iceberg

Le palais des sports de glace Iceberg fut le théâtre des épreuves de patinage artistique et de patinage de vitesse sur piste courte de Sotchi 2014. Aujourd’hui, il abrite les entraînements des équipes russes nationale et régionales ainsi que les compétitions nationales et internationales de hockey, de patinage de vitesse et sur piste courte. Grâce à son revêtement isolant spécifique (IceCap), le centre peut être utilisé été comme hiver. Polyvalent, il dispose d’infrastructures pour les arts martiaux, le tennis de table, la gymnastique rythmique et la danse sportive. Le site abrite une école de patinage artistique dirigée par les champions olympiques Tatyana Volosozhar et Maxim Trankov. Chaque année, l’école forme plus de 200 jeunes athlètes de 6 à 18 ans. Qui plus est, le palais des sports de glace Iceberg met en scène un spectacle sur glace auquel participe le célèbre patineur artistique Ilya Averbukh.

Halle de glace Shayba

La halle de glace Shayba a accueilli quelques-unes des épreuves de hockey sur glace lors des Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi. En 2014-2015, ses installations ont été utilisées par le centre russe de formation et de sport des jeunes pour fournir des prestations à quelque 18000 enfants. En 2015, le centre de formation est devenu l’Académie Sirius qui rassemble les enfants doués du pays et leur permet de développer leurs dons et connaissances dans les domaines du sport, des sciences et de l’art.

 

Parc olympique

Au terme des Jeux Olympiques de 2014, le parc olympique s’est mué en infrastructures sportives avec la construction d’une piste de course automobile de 6 km de long et des gradins de 55000 places assises. L’autodrome de Sotchi accueille depuis 2014 le Grand Prix de Russie de Formule 1 de la FIA ainsi que plusieurs autres épreuves comme le championnat russe de voitures de tourisme. Des manifestations culturelles et d’entreprise sont également organisées dans ce site polyvalent. Qui plus est, un musée de voitures de sport a été érigé à proximité, près de la tribune principale.

 

 

 

 

 

back to top En