skip to content
2015 Getty Images
Date
20 oct. 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , canoë Slalom , Héritage

L’héritage olympique démarre avec un site des Jeux destiné à susciter des vocations

L’un des sites olympiques de Rio a accueilli la première épreuve sportive depuis la fin des Jeux de Rio 2016, marquant ainsi le démarrage de l’héritage d’après-Jeux.

En octobre, le parcours de canoë slalom, situé dans le parc olympique de Deodoro à l’ouest de Rio, a accueilli 50 athlètes de sept pays, dans le cadre d’un championnat panaméricain annuel qui dure trois jours.

L’épreuve, et l’utilisation ultérieure de cette installation sportive par la population locale, devrait permettre de rendre le canoë slalom plus populaire et de développer sa pratique au Brésil et en Amérique du Sud.

« En partenariat avec le ministère des Sports et la municipalité de Rio, notre intention et de transformer ce site en un gros centre d’entraînement et de découverte des nouveaux talents de ce sport », a indiqué João Tomasini Schwertner, président de la Confédération brésilienne de canoë (CBCA). « C’est le premier pas vers la transformation de la rivière artificielle en l’un des principaux sites d’entraînement de slalom du monde. »

Le championnat panaméricain comprend les catégories K1, C1 et C2 chez les hommes et C1 chez les femmes, ainsi que d’autres catégories juniors et seniors. Le pays hôte a pu savourer un double succès en K1 hommes et dames, Pedro Henrique Gonçalves et Ana Sátila remportant leur épreuve respective.

Gonçalves, qui a terminé à la deuxième place des Jeux panaméricains l’an dernier à Toronto et qui a pris la sixième place de la finale du K1 masculin olympique – le meilleur résultat jamais obtenu par le Brésil, a estimé que le parcours était « le meilleur du monde ». Il espère maintenant qu’il servira de source d’inspiration à d’autres.

« Je veux hisser le canoë brésilien sur le toit du monde et servir de modèle aux jeunes espoirs, a déclaré Gonçalves. Je suis persuadé qu’il y a des talents cachés parmi les riverains du X-Park. Avec un tel lieu, un moment de loisir peut constituer le premier pas vers une carrière sportive. »

Le pays hôte a eu d’autres occasions de se réjouir dans le C1 hommes, les Brésiliens Charles Correa et Felipe Borges terminant respectivement en deuxième et troisième positions. En C1 femmes, Sátila s’est remise à l’eau pour décrocher une nouvelle victoire alors que ses compatriotes Charles Correa et Anderson Oliveira en ont fait de même en C2, en terminant devant une autre paire brésilienne, Maicon Borba et Carlos Moraes. Au total, le Brésil a enlevé 11 titres.

L’héritage d’après-Jeux étant désormais lancé, Schwertner souhaite désormais « transformer Deodoro en l’un des principaux centres de développement du canoë slalom mondial », afin d’attirer davantage de talents.

Le site de canoë slalom a été rouvert au public en septembre en tant que piscine, quelques semaines à peine après la fin des Jeux le 21 août. Deodoro comprend également une piste de BMX et a été conçu spécialement pour doter la zone d’espaces verts et permettre à la population locale d’accéder davantage aux installations de sports et de loisirs.

Le site constituait le deuxième complexe sportif des Jeux en termes de taille, derrière le parc olympique de Barra. Il a abrité les compétitions olympiques de sports équestres, de vélo tout-terrain, de BMX, de pentathlon moderne, de tir, de canoë, de hockey sur gazon, de rugby et de basketball. Il a également accueilli les épreuves de football à 7, de tir, de sports équestres et d’escrime des Jeux Paralympiques.

back to top En