skip to content
IOC/Ian Jones

L'héritage des Jeux Olympiques de la Jeunesse perdure à Nanjing

Trois années se sont écoulées depuis la deuxième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'été à Nanjing, République populaire de Chine. La ville continue aujourd'hui de montrer l'exemple en tant que l'une des villes les plus sportives du monde et attire en effet de nombreuses manifestations sportives internationales. La ville poursuit aussi l'amélioration de ses activités et de ses services de santé publique, en utilisant les JOJ comme modèle de manifestation pour les autres événements organisés dans le pays.

Contribuant à l'ambition de Nanjing de devenir une "ville sportive mondiale", les infrastructures et les connaissances acquises lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse ont été mises à profit pour décrocher l'organisation des Championnats du monde de badminton en 2018 et les compétitions de groupe de la Coupe du monde de la FIBA en 2019. De plus, la Fédération Internationale de Roller Sports a désigné la ville comme "capitale mondiale du roller sport" alors que ce sport avait été présenté au Sports Lab des JOJ et que Nanjing avait accueilli l'année passée les Championnats du monde de patinage de vitesse en roller. Ce sport est devenu très populaire à l'issue des JOJ et 30 clubs se sont montés dans la ville. Aujourd'hui, la ville compte pas moins de 240 000 passionnés de roller. 

S'agissant de l'héritage sur le plan des constructions, le parc des sports olympiques de la jeunesse, lequel a été construit pour accueillir les compétitions de hockey, rugby, volleyball de plage et BMX, continue d'être utilisé comme base nationale d'entraînement et de formation pour les jeunes athlètes talentueux. Le Musée Olympique de Nanjing fonctionne à plein régime depuis son ouverture lors des JOJ et a déjà accueilli plus de 150 000 visiteurs. 

IOC/Ubald Rutor


Les JOJ ont été utilisés par Nanjing comme catalyseur afin d'accélérer les projets existants tels qu'une nouvelle ligne de métro et l'amélioration des transports publics. D'après des chiffres publiés récemment par la municipalité de Nanjing, la part des transports publics a augmenté de plus de 5 % depuis les JOJ et 62,7 % des bus fonctionnent désormais grâce à une énergie propre. Qui plus est, la ville est passée de la 6e place dans le classement des villes les plus embouteillées de Chine à la 27e place et les vélos en libre-service lancés en 2010 ont connu une forte augmentation depuis les JOJ passant de 800 utilisateurs à plus de 70 000 en 2016. 

Le gouvernement local à Nanjing a fait de son mieux pour tirer parti de la dynamique des Jeux Olympiques de la Jeunesse afin de donner un coup de pouce à la participation de la population aux activités physiques et sportives. Par exemple, depuis août 2014, Nanjing a organisé près de 4 000 projets de fitness et a construit près de 1 000 kilomètres de parcours de jogging dans la ville. Dans les écoles, le sport joue désormais un rôle bien plus important : 45 activités s'appuyant sur le sport ont été proposées dans 210 écoles primaires depuis 2014 dans le cadre du programme "Sunshine School Sport". Des mesures ont également été appliquées pour lutter contre l'obésité chez les jeunes, notamment des brochures d'information sur la nutrition distribuées dans les écoles de Nanjing. 

En tout, 26 302 instructeurs sportifs sont présents pour orienter tous les jours le public vers les milliers de centres de fitness de la ville et l'accès aux sites sportifs publics a par ailleurs été augmenté, avec des horaires d'ouverture prolongés et un moindre coût. Dans les deux années qui ont suivi les JOJ, 39 nouveaux clubs sportifs ont vu le jour dans une grande variété de sports, y compris en roller sports et en escalade, sports qui n'avaient pas eu une grande visibilité avant les Jeux Olympiques de la Jeunesse.  

IOC/XI Yang


Le modèle des JOJ de 2014 a également été une source d'inspiration pour d'autres événements organisés en Chine. Par exemple, à 1 000 kilomètres au nord de Nanjing, la ville de Tianjin utilise des éléments de la stratégie organisationnelle de Nanjing pour la tenue des 13es Jeux nationaux, lesquels se tiendront en août 2017. 

Lingwei Lee, championne du monde chinoise de badminton et présidente par intérim de la commission de coordination des prochains JOJ de Buenos Aires 2018, a déclaré : "Les Jeux Olympiques de la Jeunesse ont apporté un réel changement à Nanjing, non seulement dans la manière dont la population profite du sport, des installations et des nouveaux clubs, mais aussi grâce au travail important entrepris dans les écoles, lequel est une source d'inspiration pour les jeunes à bouger et à être actifs dans le sport. Les JOJ ont rempli leur mission et fait de l'ambition de Nanjing de devenir une "ville sportive mondiale", une réalité. Je suis inspirée par tout ce qui a été réussi et je sais que Buenos Aires pourra s'appuyer sur cet héritage des plus impressionnants." 

Wu Zhiqiang a été le troisième judoka à remporter la compétition de judo masculine des 66 kg en 2014 à Nanjing. À propos des Jeux Olympiques de la Jeunesse, il a confié qu'il en gardait toujours un souvenir mémorable. Et de préciser : "Les JOJ ont contribué à forger ma volonté et m'ont laissé un merveilleux souvenir. Je garderai toujours en tête le slogan "Partagez les Jeux. Partagez nos rêves". L'esprit des JOJ va continuer à m'inspirer pour continuer à me battre." Après les JOJ, Wu Zhiqiang a remporté le titre de l'athlète national et est devenu champion masculin en judo lors des premiers Jeux de la Jeunesse nationaux organisés en Chine. 

back to top En