skip to content

L'héritage des Jeux de Lake Placid plus que jamais présent, 40 ans après...

lake placid 1980 IOC
Il y a exactement 40 ans, du 13 au 24 février 1980, Lake Placid accueillait pour la deuxième fois les Jeux Olympiques d'hiver. L'héritage olympique est présent partout sur le territoire niché dans les montagnes de l'Adirondack, devenu un haut lieu d'entraînement pour les athlètes américains et le siège de nombreuses compétitions internationales.


Lake Placid, 2600 habitants, dans les montagnes de l'Adirondack, est une terre olympique qui avait déjà accueilli les Jeux d'hiver en 1932 et avait fait de la  ville un haut lieu des sports d'hiver et du tourisme. Alors que qu’elle se prépare à fêter ce 40e anniversaire avec de multiples animations qui auront lieu chacun des jours correspondant à la quinzaine de 1980, l'héritage de ces Jeux est plus que jamais présent.

Il y a tout d'abord l'Olympic Regional Development Authority (ORDA) qui a été créée en 1982 pour gérer plusieurs sites olympiques et qui constitue un moteur économique majeur pour Lake Placid et la région. C'est principalement grâce à l'ORDA que tous les sites de compétition olympiques restent ouverts et continuent d'accueillir des compétitions locales, nationales et internationales ainsi que les athlètes et équipes de la région, et les touristes.

Au cours des quarante dernières années, la construction d’un centre d’entraînement olympique en 1995 et celle de pistes combinées de bobsleigh, luge et skeleton en 2000 ont fait partie du prolongement du legs olympique de même que les améliorations à Whiteface Mountain, l’ajout d’une télécabine à haute vitesse et, tout récemment, la construction d’un centre de conférence, équipement de pointe qui a ouvert en 2011.

lake placid 1980 IOC

Le centre d'entraînement olympique américain de Lake Placid (LPOTC) est un établissement de 96 lits où les athlètes américains peuvent s'entraîner à plein temps et profiter des aspects  scientifiques du sport, faits sur mesure pour atteindre leur plein potentiel.

Le centre, en plus du complexe olympique, a attiré des athlètes de tout le pays dans la quasi-totalité des sports d'hiver, les aidant à progresser dans le but d'améliorer leurs résultats. En tant que siège de la division des sciences du sport de l'USOPC (Comité national olympique américain), le LPOTC a vu de nombreuses innovations introduites dans le domaine de la médecine et de la science du sport, et les innovations actuelles comprennent l'utilisation de la vidéo pour analyser les aspects biomécaniques de la performance sportive.

lake placid 1980 IOC

L’efficacité du centre ne peut être sous-estimée. Par exemple, sur les 28 médaillés olympiques américains aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014, dix des médaillés résidaient et s'entraînaient dans l'établissement. En fait, depuis les Jeux de 1980, Lake Placid ne s'est jamais reposé sur ses lauriers, envoyant des olympiens à tous les Jeux Olympiques d'hiver

Lake Placid possède aussi son musée olympique qui regorge de souvenirs des Jeux Olympiques d'hiver passés, des uniformes portés lors des cérémonies d'ouverture, des torches utilisées lors de plusieurs Jeux, une histoire complète et une vidéo sur le fameux "Miracle on Ice"  de 1980 en hockey sur glace, jusqu'aux costumes de patinage portés par la triple championne olympique Sonja Henie. Il s'agit vraiment d'une impressionnante collection d'objets olympiques des Jeux d'hiver de 1932 et 1980.


Par ailleurs, tout le monde peut venir pour ses loisirs profiter de toutes les installations présentes à Lake Placid, qui se trouve vraiment au cœur de l'histoire olympique américaine, avec notamment la famille Shea, Jack, double médaillé d'or en patinage de vitesse en 1932 et actif dans la promotion de sa ville pour les Jeux de 1980, son fils Jim Shea Sr qui a disputé les Jeux de 1964 en combiné nordique et en ski de fond avant de devenir entraîneur de l'équipe nationale de  biathlon à Sapporo en 1972. Et enfin, le petit fils de Jack, Jim Shea Jr, champion olympique de skeleton à Salt Lake City en 2002.

Jim Shea Jr / Getty Images

À Lake Placid, les installations ont continué à soutenir l’économie, et le tourisme a plus que doublé depuis 1980, selon le bureau régional de tourisme durable. Depuis les Jeux de 1980, la ville accueille ainsi de nombreux championnats du monde et autres épreuves de Coupe du monde ou compétitions continentales et nationales dans tous les sports d'hiver, avec des centaines de bénévoles se relayant pour le bon déroulement de tous ces évènements qui se déroulent saison après saison sur ce territoire olympique.

Lake Placid ne cesse de démontrer combien l’impact positif des Jeux d’hiver peut perdurer.

back to top En