skip to content
Getty Images
Date
04 août 2016
Tags
Actu CIO , Londres 2012 , Héritage

L’héritage de Londres 2012 se poursuit en Grande-Bretagne

Le concept d’héritage était l’un des points clés du dossier de candidature de Londres retenu pour les Jeux Olympiques 2012 ; quatre ans plus tard, la nation hôte a livré avec succès des activités sportives dans la capitale et au-delà des limites de la ville.

L’héritage des Jeux en termes d’infrastructures reste intact, à l’instar du Queen Elizabeth Olympic Park bâti dans le quartier d’East London, qui a été radicalement transformé par les JO.

Getty Images

Le Copper Box, le Centre aquatique et le Vélodrome font partie des nombreux sites qui sont non seulement ouverts au public, mais qui accueillent en plus des événements sportifs internationaux.

Getty Images

West Ham United disputera à partir de cette saison tous ses matches de Premier League au Stade Olympique, un site qui hébergera également le nouveau Centre national d’athlétisme du Royaume-Uni. Le gratin mondial de l’athlétisme s’y donnera d’ailleurs rendez-vous à l’été 2017 pour le Championnat du monde IAAF/IPC.

Getty Images

Le parc accueille désormais trois pistes supplémentaires au sein du majestueux vélodrome, le Lee Valley VeloPark recevant certaines des plus belles compétitions au monde de VTT, BMX et cyclisme sur route.

Il convient de ne pas oublier le centre de tennis et de hockey : de très nombreux sites utilisés pour les mémorables Olympiades de 2012 continuent d’apporter leur contribution au sport et aux compétitions sportives, dans la ville et ailleurs.

Au-delà de l’héritage sportif, le Queen Elizabeth Olympic Park hébergera par ailleurs 11 000 nouveaux appartements : les Jeux tiennent leur promesse de transformation de ce quartier.

Ailleurs dans Londres, 400 000 £ (environ 477 000 €) des fonds d’héritage olympique ont été investies pour assurer le futur à long terme du vélodrome Herne Hill situé au sud du Queen Elizabeth Park.

Getty Images

Ce vélodrome s’est déjà forgé une place dans l’histoire du cyclisme : c’est en effet la première base d’entraînement de Bradley Wiggins, l’Olympien britannique le plus décoré.

Il s’agit par ailleurs de l’unique site restant des précédents JO de Londres, organisés en 1948.

Près de 39 % des habitants de l’Irlande du Nord estiment que les Jeux Olympiques ont eu un effet positif sur les équipements sportifs dans leur région, ce qui illustre la grande influence des Jeux sur l’ensemble du Royaume-Uni.

C’est notamment le cas à Derby : les fonds d’héritage des équipements iconiques des Jeux ont participé au financement d’une halle multisports incluant un vélodrome et une halle hébergeant 12 terrains.

Pourtant, le plus beau souvenir que conservent tous les amateurs de sports britanniques reste les images des athlètes de Grande-Bretagne brillant devant leur public.

Getty Images

Première médaillée d’or olympique du taekwondo britannique, Jade Jones défendra son titre à Rio : elle espère avoir inspiré une nouvelle génération.

J’ai vu la différence à Lyon : c’est incroyable le nombre de filles qui se sont mises au taekwondo. C’est vraiment incroyable à voir. Jade Jones Great Britain
back to top En