skip to content
Getty Images

L’étonnante Anne Abernathy repousse les limites

La lugeuse Anne Abernathy est entrée dans l’histoire à Salt Lake City avec une performance qui a récompensé sa détermination, son endurance et sa condition physique plus que ses véritables aptitudes. Elle ne sera jamais en mesure de gagner une médaille, et d’ailleurs ce n’était pas son objectif. Anne Abernathy va simplement repousser ses limites en participant à ces Jeux et en concourant au plus haut niveau.


Elle représente les Îles Vierges des États-Unis, un pays minuscule dont elle est la meilleure représentante aux Jeux d’hiver, et sa réputation va largement déborder du cadre de ses frontières.

Sa présence à Salt Lake City est remarquable à plus d’un titre. Elle participe tout d’abord à ses cinquièmes Jeux d’hiver consécutifs. Ensuite, elle a maintenant 48 ans, après avoir débuté sur la scène olympique à 34 ans, ce qui la destine à devenir la concurrente la plus âgée de l’histoire des Jeux d’hiver.

Mais ce qui est encore plus extraordinaire, c’est qu’elle a été victime l’année précédente d’une blessure si grave que tout le monde ou presque pensait qu’elle l’empêcherait d’aller aux Jeux, sauf Anne elle-même.

L’accident s’est produit en 2001, alors qu’elle participait à une course de Coupe du monde à Altenberg (GER). Anne Abernathy, que beaucoup de ses rivales surnomment « Mamy luge », est violemment sortie de la piste et a été touchée au cerveau. Dans le cadre de sa guérison, elle s’est tournée vers une forme de thérapie inhabituelle, en utilisant un jeu vidéo qui se sert des ondes cérébrales pour contrôler le vol d’une fusée. Cela peut sembler peu commun, mais en fait, cela a aidé Anne Abernathy à retrouver sa condition physique à temps pour reprendre la compétition et se qualifier pour les Jeux.

Getty Images

À Salt Lake City, elle dispute quatre manches complètes et termine à la 26e place, un exploit salué par ses paires. Quatre ans plus tard, « Mamy luge » se qualifie pour Turin 2006 et devient la première femme de plus de 50 ans à gagner sa place pour les Jeux d’hiver. Malheureusement, elle se casse le poignet à l’entraînement et ne peut y participer.

Anne Abernathy abandonne la luge peu de temps après, mais depuis, elle s’est mise au tir à l’arc avec la ferme intention de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 2016.

back to top En