skip to content
Refugee Olympic Team to shine spotlight on worldwide refugee crisis IOC

L'équipe olympique des réfugiés met un coup de projecteur sur la crise mondiale des réfugiés


Dix athlètes réfugiés enverront un message d'espoir à tous les réfugiés du monde et attireront l'attention de la planète sur l'ampleur de la crise des réfugiés alors qu'ils prendront part cet été aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

Ces athlètes concourront au sein de l'équipe olympique des réfugiés – la première du genre – et défileront derrière le drapeau olympique, immédiatement avant le pays hôte, le Brésil, lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux. La composition de l'équipe a été annoncée aujourd'hui par la commission exécutive (CE) du Comité International Olympique (CIO).

À l'instar de toutes les équipes présentes aux Jeux, l'équipe olympique des réfugiés disposera de son propre personnel d'encadrement afin de satisfaire aux besoins techniques des athlètes. Tegla Loroupe (Kenya), olympienne et ancienne détentrice du record du monde du marathon, a été nommée chef de mission de l'équipe, et Isabela Mazão (Brésil), dont le nom a été proposé par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), chef de mission adjointe. Elles superviseront cinq entraîneurs et cinq officiels d'équipe.

L'équipe olympique des réfugiés sera composée des athlètes suivants :

  • Rami Anis (H) : Pays d'origine : Syrie, CNO hôte : Belgique, sport : natation
  • Yiech Pur Biel (H) : Pays d'origine : Soudan du Sud, CNO hôte : Kenya, sport : athlétisme (800 m)
  • James Nyang Chiengjiek (H) : Pays d'origine : Soudan du Sud, CNO hôte : Kenya, sport : athlétisme (400 m)
  • Yonas Kinde (H) : Pays d'origine : Éthiopie, CNO hôte : Luxembourg, sport : athlétisme (marathon)
  • Anjelina Nada Lohalith (F) : Pays d'origine : Soudan du Sud, CNO hôte : Kenya, sport : athlétisme (1 500 m)
  • Rose Nathike Lokonyen (F) : Pays d'origine : Soudan du Sud, CNO hôte : Kenya, sport : athlétisme (800 m)
  • Paulo Amotun Lokoro (H) : Pays d'origine : Soudan du Sud, CNO hôte : Kenya, sport : athlétisme (1 500 m)
  • Yolande Bukasa Mabika (F) : Pays d'origine : République démocratique du Congo, CNO hôte : Brésil, sport : judo (- 70 kg)
  • Yusra Mardini (F) : Pays d'origine : Syrie, CNO hôte : Allemagne, sport : natation
  • Popole Misenga (H) : Pays d'origine : République démocratique du Congo, CNO hôte : Brésil, sport : judo (- 90 kg)

Consultez ici les biographies de tous les athlètes et du personnel d'encadrement

En dévoilant la composition de l'équipe, le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré : "Ces réfugiés n'ont pas de toit, pas d'équipe, pas de drapeau, pas d'hymne national. Nous leur offrirons un foyer au village olympique aux côtés des athlètes du monde entier. L'hymne olympique sera joué en leur honneur et le drapeau olympique les accompagnera alors qu'ils feront leur entrée dans le stade. Cette initiative enverra un message d'espoir à tous les réfugiés de la planète et permettra au monde de mieux se rendre compte de l'ampleur de cette crise. C'est aussi un signal envoyé à la communauté internationale, à savoir que les réfugiés sont des êtres humains et sont un enrichissement pour la société. Ces athlètes réfugiés montreront au monde qu'en dépit des tragédies inimaginables qu'ils ont vécues, ils peuvent eux aussi, à l'instar de tout un chacun, mettre leur talent, leurs compétences et leur force d'esprit au service de la société."

Cette initiative enverra un message d'espoir à tous les réfugiés de la planète et permettra au monde de mieux se rendre compte de l'ampleur de cette crise. C'est aussi un signal envoyé à la communauté internationale, à savoir que les réfugiés sont des êtres humains et sont un enrichissement pour la société. Thomas Bach Président du CIO

Dans le cadre de l'engagement pris par le CIO d'aider les athlètes d'élite frappés par la crise mondiale des réfugiés, les Comités Nationaux Olympiques (CNO) avaient été priés d'identifier tout athlète réfugié susceptible de pouvoir se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. Ces candidats avaient ensuite pu recevoir une aide financière de la Solidarité Olympique (SO) pour leurs préparatifs en vue de leur éventuelle qualification.

En tout, quarante-trois candidats prometteurs avaient été identifiés. Les dix athlètes retenus en définitive l'ont été sur la base de consultations menées avec les CNO des pays les accueillant, les Fédérations Internationales (FI), le HCR et les CNO de leur pays d'origine. Les critères de sélection comprenaient : le niveau sportif, le statut officiel de réfugié – vérifié par les Nations Unies, la situation personnelle et le parcours de chacun des athlètes.

En début d'année, la commission exécutive avait approuvé les aspects opérationnels liés à la participation de l'équipe olympique des réfugiés :

  • l'équipe sera logée au village olympique comme toutes les autres délégations;
  • l'équipe aura sa propre cérémonie d'accueil au village olympique, à l'instar de toutes les autres délégations;
  • les uniformes de l'équipe seront fournis par le CIO;
  • pour toutes les apparitions officielles de l'équipe (y compris les éventuelles cérémonies de remise des médailles), le drapeau olympique sera hissé et l'hymne olympique joué;
  • une procédure adaptée pour les contrôles de dopage sera arrêtée par l'entremise de l'Agence Mondiale Antidopage (AMA);
  • la Solidarité Olympique couvrira les frais de préparation et de voyage de l'équipe ainsi que les autres dépenses liées à sa participation aux Jeux; et la SO continuera de soutenir les athlètes de l'équipe après les Jeux Olympiques;
  • enfin, le CIO continuera lui aussi d'apporter son appui aux athlètes réfugiés après les Jeux Olympiques de Rio 2016.           

Le CIO, à travers la Solidarité Olympique et son programme de bourses pour athlètes, entend aider les athlètes des petits CNO à se préparer et à se qualifier pour les Jeux Olympiques. La priorité du CIO est de venir en aide aux athlètes qui en ont le plus besoin et de les placer sur un pied d'égalité avec leurs adversaires originaires de régions plus développées. Ainsi, pour les Jeux Olympiques de Londres 2012, 1 264 bourses olympiques avaient été accordées à des athlètes de 171 CNO dans 21 sports. 657 "boursiers" avaient finalement pris part aux Jeux et remporté 72 médailles au total.

À la suite de l'adoption de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique du CIO pour l'avenir du Mouvement olympique, et compte tenu de la crise actuelle des réfugiés à l'échelle mondiale, le CIO a débloqué un fonds d'urgence spécial de deux millions de dollars américains afin de mettre en route des projets d'aide par le sport en collaboration avec les CNO du monde entier. Plus de 15 CNO ont d'ores et déjà eu recours à ce fonds. Les détails de certains des projets lancés sont disponibles ici et ici.

Le CIO travaille déjà avec bon nombre d'agences des Nations Unies afin d'aider les réfugiés partout dans le monde. Ces 20 dernières années, le CIO et le HCR notamment ont utilisé le sport pour contribuer au rétablissement et au développement des jeunes réfugiés dans de nombreux camps et installations. Des milliers de réfugiés ont ainsi bénéficié des programmes sportifs et de l'équipement donné par le CIO.

Pour des séquences filmées de qualité, des déclarations et des photos des dix athlètes réfugiés, rendez-vous sur notre plateforme : www.iocnewsroom.com. Tous les communiqués vidéo disponibles dans l'espace médias du CIO sont proposés à titre gratuit aux agences de presse, diffuseurs et plateformes d'information en ligne.

Pour en apprendre davantage sur les athlètes réfugiés, venez découvrir leur histoire sur la chaîne olympique officielle sur YouTube.

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,25 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Vidéos

YouTube: www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur Flickr

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et YouTube.

back to top En