skip to content
Date
09 avr. 1896
Tags
Athènes 1896

L'éclectique Schuhmann rafle les titres

Gymnastique, athlétisme, haltérophilie et lutte gréco-romaine : Carl Schuhmann a brillé sur tous les fronts à Athènes en 1896, pour devenir le sportif le plus brillant des premiers Jeux de l’ère moderne avec quatre médailles d’or !


Au milieu du XIXe siècle, l’Europe voit les sociétés sportives se développer, telle que la « Berliner Turnerschaft », club de gymnastique de la capitale allemande créé en 1863. Carl Schuhmann en est un éminent représentant et à 26 ans, il est sélectionné avec plusieurs de ses camarades pour représenter l’Allemagne à Athènes.

Natif de Munster, Carl Schuhmann, sportif polyvalent tout en muscles mesurant 1,58 m, commence par disputer des épreuves d’athlétisme en s’alignant dans les concours de saut en longueur, de triple saut et de lancer du poids, se classant notamment 5e au triple saut. Il dispute également la compétition d’haltérophilie à deux bras (ancêtre de l’épaulé-jeté) et soulève 90 kg pour prendre la 4e place.

C’est cependant en gymnastique, devant les dizaines de milliers de spectateurs du stade Panathinaiko, que Schuhmann donne sa pleine mesure, le 9 avril 1896. Membre d’une formation de onze gymnastes allemands dont le capitaine est Fritz Hofmann (par ailleurs médaillé d’argent sur 100 m), Schuhmann contribue à la victoire de son pays dans les exercices des barres parallèles et de la barre fixe par équipes. Le très agile Schuhmann dispute et gagne dans la foulée le concours individuel au cheval d’arçons. Il remporte trois médailles d’or dans la même journée !

En lutte, l’une des disciplines qui fait le lien avec les Jeux de l’Antiquité et qui est disputée uniquement en style gréco-romain et en open, Schuhmann poursuit sa moisson. Il commence par renverser rapidement le Britannique Launceston Elliot, avant d’affronter en finale le héros local Yeriyos Tsitas. Le combat, disputé le 10 avril en fin de soirée au stade panathénaïque, alors que le public fête avec exaltation le triomphe du marathonien grec Spyrídon Loúis, est interrompu par l’obscurité après une quarantaine de minutes. Il reprend le lendemain matin. Au bout d’environ un quart d’heure, Schuhmann ceinture Tsitas, le projette au sol et remporte sa quatrième médaille d’or. « Vous êtes maintenant l’homme le plus populaire de Grèce », lui dit le roi George 1er en lui remettant sa médaille.

Carl Schuhmann est l’un des trois seuls athlètes à avoir participé à quatre sports dans les mêmes Jeux, et le plus couronné du trio. Il pourrait d’ailleurs le rester à jamais. Devenu professeur de gymnastique en Angleterre, il sera l’attaché de l’équipe allemande aux Jeux de Londres en 1908. Il continue à rester proche de l’univers olympique jusqu’aux Jeux de 1936, où il participe à une exhibition de gymnastique à 60 ans passés. Il s’éteindra à Berlin le 24 mars 1946 à l’âge de 76 ans. Sur sa tombe, on peut lire « Premier champion olympique allemand » au-dessus des cinq anneaux olympiques et de l’inscription « Athènes 1896 ».

back to top En